jeudi 16 octobre 2014

Je fais souvent l'amour avec mon père - suite


Encouragé par les messages que nous lui avons adressés, le lecteur dont le témoignage a été publié jeudi passé a accepté de répondre à nos questions en nous disant sans quelle circonstance sa relation avec son père a commencé, la nature de cette relation et ce qu'il en est maintenant après plus de 15 ans. Je l'en remercie très sincèrement ainsi que son papa qui a accepté que ce témoignage soit fait ici.


Bonjour,

Je suis l'anonyme qui a laissé un témoignage le 8 octobre. Ce témoignage a eu l'air de susciter l’intérêt au vu des commentaires.
Après avoir bien réfléchi et demandé à mon papa son avis (il ne savait pas que j'avais fait ce témoignage), je veux bien donner des précisions. Mais pour bien comprendre le contexte cela risque d'être un peu long.
Comme je l'ai dit j'ai perdu ma mère à l'âge de onze ans. Je suis fils unique, ses graves problèmes de santé ayant empêchés mes parents d'avoir d'autres enfants. Après son décès papa et moi nous sommes beaucoup rapprochés. Notre amour et notre complicité de père et fils se sont accrus.
Je parle d'amour, mais entendons nous bien, je n'ai jamais vu mon père comme un éventuel partenaire sexuel, même quand il est devenu évident pour moi que mes attirances allaient vers le sexe masculin. Je précise qu'il en était de même pour papa.
Du moins, jusqu'au jour où cela s'est passé.

J'avais 16 ans et depuis environ 2 ans, j'avais des expériences homos avec des copains. Tripotage, fellation, branle réciproque, s'embrasser un peu et même une fois une sodomie en tant qu'actif (mais le gars n'a jamais voulu le refaire avec moi).
Cette année là, pendant les vacances scolaires de février, papa et moi nous sommes rendus chez des amis en Bretagne. Initialement nous devions rester jusqu'au samedi matin et rentrer chez nous dans le Sud-ouest (par discrétion je ne préciserez ni le département ni la ville).
Mais le mauvais temps annoncé a décidé papa à partir plus tôt que prévu. Nous avons donc quitté nos amis et la Bretagne le vendredi en début d’après midi. Toutefois le mauvais temps est arrivé en avance et la forte pluie et le vent violent ont fait que nous avons pris la décision de nous arrêter pour la nuit dans un hôtel dans les environs d'Orléans.

La chambre d'hôtel ne comportait qu'un seul grand lit, nous devions donc le partager. Après avoir regardé un peu la télé, nous nous sommes couchés, moi en T shirt et caleçon, papa en T shirt et slip. Comme je n'avais pas l'habitude de partager mon lit, j'ai eu du mal à dormir et je me réveillais souvent. A un moment je me suis tourné sur le côté et me suis retrouvé face à mon père qui dormait lui aussi sur son côté. Son bras s'est posé par dessus moi et j'ai réalisé que nous étions vraiment très près l'un de l'autre, sexe contre sexe. Je ne sais pas si c'est cette proximité qui a tout déclenché, mais j'ai eu une furieuse érection. J'étais gêné alors j'ai voulu bouger mais papa s'est un peu affalé et on s'est retrouvé encore plus proche. On est resté comme ça un bon moment, jusqu'à ce que papa qui s'était réveillé entre temps me demande si je dormais. J'ai dit non et au même moment, je me suis rendu compte que lui aussi était en érection.

J'ai alors fait une chose que je n'aurais même pas pensé 2 minutes avant. J'ai déplacé ma main et l'ai posée sur sa queue par dessus le slip. Comme il n'a rien dit, j'ai pris cela comme un encouragement et j'ai cherché ses lèvres pour y déposer un baiser. Baiser qu'il m'a rendu. J'ai alors osé me glisser sous les draps pour sortir son sexe de son slip et commencer une fellation. Il a dit : "non, on ne doit pas". J'ai fait comme si je n’avais pas entendu et j'ai continué de plus belle et il a fini par se laisser aller. Il m'a rendu ma fellation et après s'est parti pour une séance d'amour en règle. J'ai même approché mon sexe de son anus et je l'ai sodomisé. Un peu trop fort, car il m'a demandé d'être moins fougueux parce que je lui faisais un peu mal. Je me suis calmé un peu et finalement nous avons pris notre pied tous les deux. C'était ma deuxième sodomie en t'en qu'actif et la première fois pour papa qui plus est en tant que passif.
Après nous sommes restés enlacés mais sans parler car nous étions un peu sous le choc de cet événement.
Ce n'est qu'au réveil au petit matin que nous avons fini par en parler.

Papa m'a demandé si c'était ma première fois, alors je lui ai expliqué mes expériences avec mes copains. Et j'ai affirmé mon homosexualité. Quant à lui il m'a expliqué, à mon grand étonnement, qu'il avait depuis toujours des attirances homos mais qu'il les avait refoulées et que c'était donc sa première fois. Il n'avait jamais imaginé que cela se ferait avec son propre fils. Il m'a dit avoir eu très peu de relation hétéro avant de connaître ma mère. Après son décès il a eu quelques aventures avec des femmes mais cela ne lui convenait pas plus que ça. Alors il s'est mis à nouveau à penser aux mecs mais sans avoir le courage de franchir le pas.
Je lui ai dit ne rien regretter et lui ai fait comprendre que l'on pouvait continuer (je n'en revenais pas moi même d'oser dire ça). Par contre lui se sentait coupable et malgré avoir trouvé cela merveilleux il ne voulait pas que cela se reproduise. J'ai essayé de le faire changer d'avis mais il a coupé court en me rappelant que nous devions reprendre la route. Nous avons pris une douche mais pas ensemble (il n'a pas voulu) et nous sommes descendu prendre un petit déjeuner. Je faisais un peu la gueule mais je comptais bien remettre ça sur le tapis au court du trajet. Nous sommes remontés à la chambre chercher nos affaires afin de la libérer. Dés que la porte a été fermée j'ai tenté une approche pour s'embrasser m'attendant toutefois à être repoussé. Il n'en fût rien. Malgré son discours sur ses réticences à continuer cette nouvelle relation, il était vaincu et s'est laissé faire. En deux temps trois mouvement nous étions nus, nous faisions l'amour et cette fois c'est papa qui m'a sodomisé.
Sur le chemin du retour nous avons parlé de tout ça mais nous savions tous les deux que nous n'arrêterions plus.

Cela fait une quinzaine d'années maintenant et j'ai 31 ans aujourd'hui, papa 57 ans. Nous nous aimons à la fois comme père et fils mais aussi comme deux homosexuels incestueux (employons le mot) amoureux. Nous sommes heureux, mais notre amour n'est pas exclusive. J'ai des relations de mon côté et lui de son côté (il a rattrapé le temps perdu). Il nous arrive parfois (3 à 5 fois par an en moyenne) de partager un ou plusieurs partenaires. Mais en général nous sommes plutôt discret sur la nature de notre lien de parenté.
Vers 21 ans, j'ai fait mon coming out auprès de ma famille (grand parents, oncle, tantes, etc). Mais personne dans la famille n'est au courant de l'homosexualité de papa. Nous préférons afin de protéger notre secret incestueux.
Depuis 7 ans nous ne vivons plus ensemble à cause de mes obligations professionnelles. Je vis à une trentaine de kilomètres de chez papa. Mais je passe souvent le weekend chez lui ou il vient chez moi, parfois aussi en semaine.

Voilà !! C'est mon histoire. Un peu long, je sais.
Papa et moi savons que nous ne sommes pas les seuls à vivre cela, les commentaires sur ce site ou sur d'autres sites le confirment. Peut être que cela peut aider d'autres gars, c'est pourquoi j'ai voulu témoigné.
Pardonnez-moi de le faire de manière anonyme. Papa et moi nous vous embrassons.


Encore une fois, merci pour ce précieux témoignage. C'est une très belle histoire que la vôtre, une véritable histoire d'amour vécue dans le respect mutuel, loin des représentations sordides que certains se plaisent à véhiculer. Vous nous montrez que l'amour entre un père et son fils peut être une belle et bonne chose, et qu'il n'y a pas lieu de culpabiliser lorsque la relation est bien vécue. 
Je vous embrasse tous les deux et je pense que de nombreux lecteurs en feront autant. 


Si vous souhaitez vous aussi parler de votre vécu, de vos expériences positives ou négatives, de vos fantasmes, etc., ce blog vous est ouvert. 
Vous pouvez m'envoyer vos récits en me contactant via mon profil Blogger.


26 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé. J'ai supprimé le message par inattention. J'ai appuyé sur le mauvais lien. Excuse-mois. Je le remets ici :

      Merci à ce jeune-homme et son papa d'avoir partagé un peu de leur intimité avec nous. Ils forment un beau couple père-fils amants en laissant à chacun sa liberté pour d'autres relations. J'apprécie aussi qu'ils puissent se retrouver ensemble de temps à autres pour un petit trio ou une petite partouze.

      Bravo les amis, je vous embrasse.

      Merci pour ton message Kalinours. Je suis d'accord avec toi, c'est une très belle histoire d'un beau couple, et en plus ils sont très ouverts.

      Supprimer
  2. Bonjour a ce joli couple ,

    Merci pour ce doux témoignage

    Ce récit m'a complètement subjugué et bouleversé

    Très heureux que vous puissiez assouvir pleinement cette relation , embellie d'amour et de tendresse

    Je vous souhaite tout le meilleur dans vos vies

    Respectueuses pensées à tous les deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Homme embelli.

      Je suis heureux de savoir que tu as apprécié ce témoignage.

      Bonne journée - Bisous.

      Supprimer
  3. ce "votre" narration m'a coupé le souffle. elle est fantastique, je vous envie. Bien d'aimer comme un père - fils et comment deux hommes - les amoureux incestueux! Gardez votre secret bien caché et profitez de tout votre amour et votre sexe. Et surtout, je vous invite à ne pas vous sentir coupable! Je crois que l'inceste ajoute un peu de piquant à votre relation!

    Je vous embrasse tous les deux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Steven !

      Moi aussi je les envie, tu ne peux pas savoir à quel point. Je suis d'accord avec toi, il vaut mieux qu'ils gardent leur secret bien caché pour ne pas avoir d'ennui avec ceux qui ne peuvent pas comprendre.

      Bisous.

      Supprimer
  4. Ca m'excite de voir que tu baise avec ton père. Moi, je ne l'ai fait qu'avec mon cousin. Vous vous aimez c'est ça qui compte, après père, fils, frère, oncle, neveu ou quoi que ça soit on s'en fout, tant que c'est entre hommes ça ne risque pas de faire des enfants. Le fils avec sa mère ou le père avec sa fille, c'est pas la même chose parce que sinon ça risque de faire des enfants dégénérés. Du moins c'est mon avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, peu importe le lien familial. Le plus important c'est l'amour qui unit ces deux personnes libres et consentantes.
      Pour ce qui concerne des personnes d'une même famille de sexes différents, avec les moyens de contraception modernes, le problème des enfants que tu appelles "dégénérés" ne se pose plus de la même manière.

      Il faudra que tu nous racontes tes aventures avec ton cousin.

      Supprimer
  5. J'ai grave été exité par se récit. Je suis d'accort avec Xersex, l'inceste donne du piquant à la relation. Je baise pas avec mon père qui est un connard un peu homophobe mais avec mon frangin qui es 6 ans plus jeune que moi on se prive pas. Il pédé 100% (c'est moi qui l'es dépucelé) et moi je suis pédé disont à 95% vu que je baise aussi avec des gonzesses quelquefois. Pas question par contre de faire du sentiment avec les gonzesses je les baise s'est tous. Je préfére les mecs, s'est plus bandant (j'ai déja été amoureux d'un ex). Mais si j'adore mon frère on est pas amoureux l'un de l'autre, on fait du sexe s'est tous. Salut à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Sylvian. Merci pour ton message. Si tu veux nous raconter dans le détail tout ce que tu fais avec ton jeune frangin, ne te gêne pas. Tu peux m'écrire tout cela à zobadada@gmail.com.

      Supprimer
    2. Salut c'est Sylvian
      Avec mon frère on fait tous. On se roule des pelles, on se suce, on se branle, on se bouffe le cul, on s'encule on se jouis dans la bouche, dans le cul ou sur le cors et défois on peut se pissé dessus, dans la bouche ou le cul; Et on fais ça aussi avec des potes de tous les ages. On aime trop la bite.

      Supprimer
    3. Cool ! On ne doit pas s'ennuyer avec vous. Ça doit être excitant de vous voir baiser entre frères et de partager vos plaisirs. Tu avais quel âge quand tu as commencé avec lui ?

      Supprimer
    4. Salut
      j'avais 19 ans, 28 maintenant

      Supprimer
    5. Sympa. Ca fait donc déjà 8 ans que vous faites tout ça en binôme. Je te consacre le nouveau article "témoignage" car tout le monde ne vient pas lire les commentaires ici.

      Supprimer
  6. Putain quelle chance tu as d'avoir un papa comme ça ! Tous les pères devraient être comme le tien. c'est eux qui doivent faire l'éducation de leur fils donc aussi l'éducation sexuelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Ludo ! Merci pour ton message. Je suis 100% d'accord avec toi. Moi aussi j'aurais voulu avoir un papa comme lui qui aurait fait toute mon éducation sexuelle. Maintenant, c'est trop tard, c'est un autre qui l'a fait pour lui.

      Supprimer
  7. Ah si je pouvais avoir un papa comme ça. Le mien, je ne le vois presque jamais. Il se fout de moi comme de sa première branlette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Romain ! Mon père non plus n'est pas ça, malheureusement !
      Si ton père ne s'occupe pas de toi, prends en un autre. Je suis sûr qu'il doit y avoir des hommes matures qui seraient très heureux de s'occuper de toi comme tu le désires.

      Supprimer
  8. Je confirme des amour comme ça entre père et fils ça existe et rien ni personne ne peut empêcher ça. Du temps de mon papa on ne partageait avec personne. mon parrain m'a appris qu'on pouvait aussi s"amuser avec des autres mais le sexe avec les autres ce n'est pas la même chose, ce n'est pas de l'amour, c'est juste pour s'amuser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton parrain est un homme sage de t'avoir appris qu'on pouvait utiliser le sexe aussi uniquement pour s'amuser. Il a bien fait car c'et le jeu le plus agréable que je connais.

      Supprimer
  9. Si je pouvais, je ferais la même chose avec mon fils. La différence avec votre situation, c'est que ma femme est encore en vie. Je l'aime encore et je ne veux en aucun cas me séparer d'elle, même s'il n'y a plus rien de sexuel entre nous pour ainsi dire. Il n'y a jamais vraiment eu grand chose en réalité. Autre différence, c'est que je n'ai jamais eu l'occasion de partager mon lit avec mon fils.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison de ne rien précipiter. Si ton fils a envie de toi, c'est lui qui doit faire le pas. Sinon, il ne faut pas prendre le risque de foutre toute ta vie en l'air. C'est en tout cas mon avis.

      Supprimer
  10. Merci à l'auteur de ce témoignage où l'on ressent dans son récit les sentiments forts qu'il entretient avec son père.

    Et Merci à toi de le faire partager par l'intermédiaire de ton blog!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet une belle histoire, d'amour avant tout.
      Crois bien que c'est un réel plaisir pour moi de pouvoir partager de telles histoires par l'intermédiaire du blog.

      Supprimer
    2. Un blog auquel je souhaite le plus grand succès qui soit!

      Supprimer