dimanche 7 décembre 2014

Amoureux du père de mon ami d'enfance


J'ai déjà évoqué il y a 10 jours, en vous présentant le témoignage de Franck, la belle histoire de Corentin et Philippe que vous avez pu découvrir dans les commentaires de l'article du lundi 20 octobre.

Cette histoire d'amour intergénérationnel est très belle et très émouvante. C'est pourquoi je tiens à la reprendre ici pour que vous en profitiez tous sans devoir lire tous les commentaires du blog.


J'ai 21 ans, je suis l’aîné d'une famille de 4 enfants (deux sœurs de 18 et 16 ans et un petit frère de 12). Je suis homosexuel bien sûr ce qui ne pose aucuns problèmes dans ma famille qui est très unie. Je n'habite plus chez mes parents depuis un peu plus d'1 an et demi.

Depuis 3 ans (mais cela aurait pu commencer bien avant), j'ai une relation amoureuse très forte avec Philippe, un homme marié (à une femme) et qui a 44 ans. Il n'est pas de ma famille, il n'y a donc pas d'inceste (je n'ai aucuns problèmes avec ça). Philippe est le père de mon ami d'enfance (dont je préfère taire le prénom et qui ne sait pas que j'ai une relation gay avec son père). Je connais donc Philippe (et sa femme) depuis longtemps.

Un jour, nous avions 11 ans, mon ami m'a invité chez lui pour l'après-midi pour jouer dans sa piscine. C'était l'été. Il est arrivé un événement qui a déterminé pour toujours ma sexualité et par conséquence le reste de ma vie.

Ma mère m'a déposé chez mon ami. Ce n'était pas la première fois que j'allais chez lui et lui-même était venu souvent chez moi. On se connaissait depuis la classe de CE2. Sa mère et son père étaient là. Philippe, en jean et T-shirt était en train de bricoler pour installer une pergola. Sa mère lisait au bord de la piscine. Nous, on s'amusait et je ne prêtais pas attention à ses parents. Je n'étais pas préoccupé par ma sexualité à ce moment-là. Je me foutais aussi bien des filles que des garçons. Pour moi c'était juste des copains et des copines.

Il faisait chaud ce jour-là alors, à un moment, Philippe a retiré son T-shirt pour être plus à l'aise dans son bricolage.

C'était la première fois que je le voyais torse nu. Je fus très impressionné par sa jolie musculature, son torse poilu juste ce qu'il faut et aussi par les quelques tatouages qu'il arborait. Jusque là je ne voyais Philippe que comme le papa quelconque de mon ami et à partir de là je me suis surpris à le trouver très beau. Bien plus beau et musclé que mon propre papa que pourtant j'adore (j'ai un papa en or) et qui, il faut bien le dire, est plutôt fade physiquement parlant.

Je ne pouvais pas m'arrêter de regarder Philippe tout en essayant d'être discret mais mon ami l'a remarqué et m'a demandé ce que je regardais. J'ai répondu que je regardais ce que faisait son père et il m'a proposé d'aller l'aider. Philippe a refusé notre aide et nous sommes repartis dans la piscine. Mais je jetais un coup d’œil vers lui chaque fois que je le pouvais.

En fin d'après-midi, ma mère est venu me chercher pour me ramener à la maison. A partir de ce jour, Philippe est devenu mon obsession. Tous les moyens étaient bons pour aller chez mon ami dans l'espoir secret d'y voir Philippe. Chaque fois que je pouvais passer ne serait-ce qu'une minute seul avec lui, j'étais fou de joie. Dans les mois et les années qui ont suivi, je recherchais sa présence et sa conversation, même si ce n'était parfois que quelques mots.

J'avais également l'obsession de lui ressembler. Je me suis intéressé un peu plus au sport dans l'espoir de me muscler comme lui et je suis devenu un fan de tatouages. Pour la musculature, cela m'a réussi mais je ne suis pas aussi musclé que lui. Pour les tatouages, j'en ai des discrets parce que dans mon boulot on ne peut pas se permettre trop d'extravagances.

Au fil du temps, j'ai fini par comprendre que j'étais tombé amoureux de Philippe. Un jour, vers l'âge de 15 ans, j'ai crû déceler chez Philippe, avec qui je passais de plus en plus souvent de temps à discuter (presque plus qu'avec son fils), un signe que ce que je ressentais pour lui était réciproque. Je ne lui avais rien dit de mes propres sentiments cependant. Je n'osais pas. Mais l'impression de réciprocité des sentiments est revenue plusieurs fois par la suite, sans que j'ose en profiter pour qu'il se passe quelque chose et rien ne venait de lui non plus.

Ce n'est que lorsque j'ai eu 18 ans (lui 41) que nous sommes tombés dans les bras l'un de l'autre et que nous nous sommes avoués que les sentiments étaient là depuis longtemps. Je ne m'étais donc pas trompé lorsque j'avais eu ces impressions que mon amour pour lui était partagé. Nous avons perdu plusieurs années avant que cela ne se fasse entre nous. Il m'a dit avoir compris qu'il avait des sentiments pour moi quand j'avais 14 ans.
Le principal c'est que nous soyons ensemble maintenant.

Ce n'est pas toujours facile d'aimer un homme marié. Il ne peut pas toujours se libérer comme il le voudrait. Il doit jongler avec ses obligations familiales et son travail. Sans compter que moi aussi je dois jongler avec mes horaires de travail qui ne sont pas toujours compatibles avec les disponibilités de Philippe. Je suis serveur dans le restaurant d'un hôtel 3 étoiles et je travaille en coupure, c'est à dire que je travaille midi et soir mais j'ai une coupure l'après-midi. Et le soir, je finis rarement avant 23h00 au plus tôt.

Mais on y arrive quand même parce qu'on est très amoureux. Et puis il y a le téléphone portable avec lequel on s'appelle tous les jours de toute façon. Pour le moment c'est comme ça mais nous sommes conscients que cet état de fait ne pourra pas durer éternellement.


Depuis que Corentin nous a fait ce témoignage, la situation a évolué. Philippe souhaite révéler son homosexualité à sa femme pour se rapprocher davantage de Corentin. Comme vous vous en doutez, c'est une étape cruciale de leur relation, une étape sans doute nécessaire mais qui n'est pas sans problèmes que tous ceux qui sont passés par là ou sont sur le point de le faire peuvent facilement imaginer. Corentin en a fait mention dans les commentaires de l'article du 20 octobre ainsi que dans ceux du 23 novembre.

Je souhaite à Corentin et Philippe de franchir cette étape dans les meilleures conditions possibles et de vivre une longue et heureuse vie commune.


Si vous souhaitez aussi témoigner sur ce blog de vos relations ou de vos fantasmes avec un homme de votre famille, ou avec un homme plus âgé ou plus jeune que vous, qui pourrait être votre père ou votre fils, vous pouvez m'envoyer un message à l'aide du formulaire qui se trouve à droite ou du lien E-mail qui se trouve sur mon profil Blogger.


Je vous souhaite un bon dimanche !

45 commentaires:

  1. C'est un très beau témoignage qui nous est offert là!
    Je souhaite beaucoup de bonheur et que l'avenir soit des plus heureux à Corentin et Philippe!

    Bon dimanche l'ami!

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Mister Opti-mix-tic.

      Merci pour ton message et tes vœux adressés à Corentin et Philippe qui méritent bien cet avenir heureux que tu leur souhaites.

      Bonne soirée - bonne fin de weekend - bisous.

      Supprimer
    2. Et merci à toi d'avoir mis en avant ce si beau témoignage!

      Bonne soirée!

      Bonne fin de weekend!

      Bisous!

      Supprimer
    3. Il n'y a pas de quoi me remercier. C'est un vrai plaisir pour moi de pouvoir mettre en évidence une belle histoire comme celle-là.

      Supprimer
    4. Tu mérites ce remerciement, car tu mets en lumière un magnifique témoignage!

      Supprimer
  2. La relation de Corentin et Philippe est une des plus belles qui est été relatée sur le site.
    J'espère de tout cœurs que nos deux amoureux vont réussir à solutionner leurs problèmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Franck.

      C'est aussi ce que je leur souhaite très sincèrement et je pense que leur amour est très fort et qu'il leur permettra de surmonter tous les obstacles.

      Bonne fin de weekend - Bisous.

      Supprimer
  3. Histoire charmante déjà vue dans les commentaires précédents. Corneille disait déjà: le désir s’accroît quand l'effet se recule", qui s'applique ici avec et sans jeu de mots... En outre, je viendrai bien boire du thé, cette fois-ci, même si je n'en prends jamais d'habitude. Sans compter le beau "pseudo-mâle", avec ses gros muscles sur une peau soigneusement épilée, le visage fin avec un collier de barbe symbolique, et le petit cul qui tortille.Très bien pour lancer la soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Charles.
      Si tu ne bois jamais de thé, on peut te servir une autre boisson plus à ton goût :)
      Bonne soirée.

      Supprimer
    2. Volontiers, car même si je bénéficie régulièrement de "la réserve du patron", il faut savoir goûter différents crus pour entretenir le goût...

      Supprimer
  4. J'aimerais savoir ce qui a fait que Philippe soit tombé amoureux de Corentin. J'ai lu leur histoire, mais ce n'est indiqué nulle part.
    Corentin ne raconte que comment il est tombé amoureux de Philippe, mais pas comment Philippe est tombé amoureux de Corentin.
    Son point de vue serait intéressant à connaitre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Olivier.

      Corentin nous a raconté son histoire et il se souvient très bien des circonstance dans lesquelles son regard s'est posé sur le père de son ami. Philippe lui a-t-il dit à quel moment précis et pourquoi son regard s'est posé sur Corentin ? Philippe se souvient-il lui-même de ce qui a fait le déclic ou cela s'est-il passé progressivement, comme une petite graine plantée dans la terre et qui germe lentement ?
      J'imagine que Corentin nous répondra lorsqu'il viendra nous voir.

      Passe une bonne fin de soirée et une bonne nuit.

      Supprimer
    2. Bonsoir

      Pour répondre à ta question, Olivier, Philippe s'est rapproché de moi grâce à nos conversations quand j'étais plus jeune. Il me trouvait très intelligent (sans me vanter) et réfléchi. Il faut dire que je m’intéressais à des tas de choses y compris des choses dont les ados ne se préoccupent pas vraiment en général. Cela plaisait à Philippe et nous a rapproché. Et petit à petit l'amour a fait son chemin vers le cœur et la tête de Philippe. C'était nouveau pour lui, puisque jusque là il était hétéro.
      Et maintenant, on s'aime.

      Merci à tous ceux qui ont aimé notre histoire. Bisous.

      Supprimer
    3. Merci pour cette réponse à Olivier, Corentin. C'est très sympa de ta part.

      Bonne fin de soirée et bisous à vous deux.

      Supprimer
  5. Cette histoire d'amour est très belle.
    Personne ne peut dire à l'avance de qui il va tomber amoureux. La preuve avec Philippe, qui, bien qu'hétéro, tombe amoureux de Corentin et veut maintenant vivre son amour homosexuel au grand jour. Je leur souhaite beaucoup de courage et de bonheur.
    J'espère que tout se passera pour eux sans trop de mal.

    Je connais un peu le problème même si mon histoire est assez différente. Je vis en couple avec Patrick depuis bientôt 10 ans. Nous sommes coupés chacun de nos familles respectives à cause du scandale provoquée par notre relation homosexuelle. Nous avons dû aller vivre dans une autre région loin de nos familles à cause de cela. Nous avons estimé que cela était préférable pour éviter les ennuis et vivre notre amour dans la sérénité.
    Alors, pourquoi "scandale" ?

    Parce que Patrick est mon ex beau-père, le père de mon ex femme. Nous sommes tombés amoureux sans que nous ne nous y attendions. Nous avons fait un choix. Celui de vivre notre amour. Et ce malgré le raz de marée que nous avons provoqué.
    Cela peut sembler égoïste, mais nous avons pensé à ce moment là que nous ne devions pas passé à côté du bonheur.

    J'ai la prétention de penser que nous avons bien fait malgré ce que cela nous a coûté en problèmes familiaux et autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Sam et merci pour ton témoignage.

      Votre amour est aussi très beau et c'est dommage que vous ayez dû couper tous contacts avec vos familles respectives. Mais, je comprends aussi quel raz de marée votre histoire a dû provoquer surtout dans la famille de Patrick. Ca n'a certainement pas été facile pour lui de "voler" ainsi le mari de sa fille et de devoir faire le choix entre elle et toi. J'imagine que ce genre d'histoire doit causer des plaies impossible à cicatriser.

      Bonne journée et bisous à vous deux.

      Supprimer
    2. Sam
      Je te remercie pour ton soutien à notre égard.

      Ton témoignage est incroyable. J'imagine tout ce que vous avez dû subir quand votre relation a été connu. Cela fait un peu peur pour ma propre relation avec Philippe. Mais il est vrai que votre histoire est un peu différente.

      J'aimerais tout de même savoir comment vous vous y êtes pris pour annoncer votre relation.

      A bientôt te lire j'espère.

      Supprimer
    3. Bonsoir Corentin.

      Heureusement pour vous, le fils de Philippe n'est pas amoureux de toi. Votre histoire a donc des chances de provoquer des perturbations moins dramatiques que celle de Sam et Patrick. Je vous souhaite en tout cas que tout se passe calmement et sans rupture familiale irrémédiable comme ça a été malheureusement le cas pour Sam et Patrick.

      Je vous souhaite à tous les deux de bonnes et paisibles fêtes de fin d'année.

      Supprimer
    4. Bonsoir,
      Merci pour les réactions à mon petit témoignage.

      Corentin, tu me demandes comment nous nous y sommes pris pour annoncer notre relation.

      Malheureusement, nous ne l'avons pas fait nous même. Nous vivions notre relation en secret en attendant de savoir si nous allions la faire évoluer et comment. Mais un jour, un voisin de Patrick nous a vu enlacés et en train de nous embrasser alors que nous étions allés marcher en forêt près de chez nous. Nous nous croyions seul mais ce n'était pas le cas. Nous avons manqué de vigilance et de discernement.
      Le voisin a envoyé une lettre anonyme à ma femme et à d'autres personnes de la famille pour raconter ce qu'il avait vu.
      Nous avons nié, bien sûr. Mais ma femme, qui était déjà en conflit avec Patrick (son père, je vous le rappelle) pour d'autres raisons, a fait le rapprochement avec quelques événements précédents me concernant qu'elle avait trouvé bizarre. Je ne précise pas plus, cela serait trop long à expliquer.
      Par la suite, elle nous a surveillés discrètement et a demandé à une voisine de Patrick de surveiller mes allers et venus chez lui (je précise que Patrick vivait déjà seul puisqu'il est veuf de la mère de mon ex femme). En effet, je n'étais pas censé aller régulièrement chez lui à cause du conflit entre ma femme et son père.
      Nous avons d'abord fait profil bas quelques temps, puis nous avons recommencé à nous voir et c'est là que nous avons été pris en flagrant délit d'adultère homosexuel par ma femme.
      La suite, pour nous n'a été qu'insultes et autres tracasseries. Nous avons essayé d'expliquer ce qui nous arrivait, mais personne n'a compris ou voulu comprendre. Mon père et ma mère m'ont reniè à cause de la honte que je leur faisais subir.
      Patrick, tout comme moi, a été rejeté par toute sa famille au sens large du terme. Sa fille ne veut bien sûr plus lui parler et son fils non plus. Inutile de vous dire qu'il ne verra plus jamais ses petits enfants (les enfants de son fils, ma femme et moi n'ayant pas eu d'enfants, dieu merci, sinon il y aurait eu des problèmes supplémentaires).
      Nous en avons pris notre parti et nous avons déménagé loin d'eux. Seule, ma plus jeune sœur nous donne des nouvelles familiales de temps en temps, par téléphone ou par mail. Elle n'approuve pas la manière dont nous avons géré notre relation mais elle ne juge pas notre homosexualité. Elle est bien la seule. Par contre, personne ne sait qu'elle nous donne des nouvelles de tous. Elle préfère le faire discrètement pour ne pas raviver les tensions.
      Pour nos familles nous ne sommes que des pédés pervers dégénérés. Mon ex beau frère m'a même cassé la gueule. Je n'ai pas porté plainte pour calmer le jeu.
      Vous comprenez maintenant pourquoi nous avons changé de région. Nous n'avons pas l'intention de renouer avec qui que ce soit de nos familles, à part donc ma jeune sœur que je n'ai pas revu depuis 10 ans.
      Notre nouvelle vie est bien installée maintenant. Nous nous plaisons beaucoup là où nous vivons et nous nous sommes fait de nouveaux amis homos comme hétéros. Seuls trois ou quatre amis homos très proches sont informés de notre histoire. Mais aucun de nos amis hétéros.
      Nous avons très mal géré notre relation homosexuelle et surtout sa révélation. C'est notre faute, mais je ne souhaite à personne l'horreur de ce que nous avons vécus. Nous sommes toujours ensemble cependant car notre amour est fort.

      Nous avons su plus tard quel était le voisin qui nous a dénoncé. Nous n'avons rien fait contre lui, bien que l'envie y était.

      Mais rassure toi Corentin. Ton histoire est différente que la notre. Cela devrait aller pour toi et Philippe.
      Bisous

      Supprimer
    5. Bonsoir Sam.

      Un tout grand merci pour ces explications.

      J'imagine que tout ce que vous avez subi de la part de votre famille et de votre entourage a été extrêmement douloureux et que vous devez sans doute encore en souffrir aujourd'hui quand vous y pensez. Vous avez peut-être manqué de prudence au moment où vous vous embrassiez sans faire attention aux voisins mais je ne sais pas si on peut dire que vous avez très mal géré votre relation. Les choses se seraient éventuellement mieux passées si tu avais divorcé bien longtemps avant que ta relation avec Patrick soit révélée mais on ne peut malheureusement pas refaire l'histoire. Vu les réactions hostiles de votre entourage (rancœurs qui ne semblent pas s'apaiser même après 10 ans), rien ne dit que ça se serait passé différemment si vous aviez agi autrement. A mon avis, vous avez pris la bonne décision en vous éloignant et en coupant les ponts avec vos familles. Je pense que c'était la meilleure chose à faire vu le contexte et vous avez finalement plutôt bien géré votre relation, puisque vous vous êtes fait de nouveaux amis tant hétéros qu'homos, et surtout que vous êtes toujours ensemble et très amoureux l'un de l'autre 10 ans plus tard.

      Je vous souhaite encore de très nombreuses années de bonheur ensemble.

      Bon weekend, bonnes fêtes de fin d'année et bisous à vous deux.

      Supprimer
    6. Sam,

      Ton histoire est effroyable, je n'aurais pas voulu la vivre. Si j'avais dû affronter une telle haine, je ne suis pas sûr que j'aurais tenu le coup. Je ne suis pourtant pas impressionnable et je suis assez solide mais il y a des limites à tout.
      Je vous tire mon chapeau à tous les deux d'avoir réussi à vous reconstruire et à aller de l'avant.

      Il est vrai que votre homosexualité a été découverte de façon particulière et qu'il ne doit pas être très courant pour un mec d'avoir une relation gay avec le père de sa femme. Mais ce n'est pas une raison pour être traité de la sorte.

      Chapeau bas !!! Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'années.

      Supprimer
    7. Bonsoir Benje.

      Merci pour ton soutien à Sam et Patrick.

      Je te souhaite aussi de bonnes fêtes de fin d'année.

      Supprimer
  6. Je viens de découvrir l'histoire de Sam, elle n'est pas très drôle, c'est le moins que l'on puisse dire. Comme Benje je n'aurais certainement pas aimé vivre cela.

    Je suis quand même curieux de connaitre comment et dans quelle circonstance Sam et Patrick ont débuté leur relation homo.
    J'espère que Sam accédera à ma demande.

    Bonsoir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir François.

      En effet, qui voudrait vivre tout ce par quoi Sam et Patrick ont dû passer ? Ce n'est malheureusement pas un cas unique. Je pense par exemple à tous ces jeunes qui sont mis à la porte de chez eux par leurs parents quand leur homosexualité est révélée, sans savoir où aller et qui se retrouve à la rue sans personne pour les recueillir alors qu'ils sont encore mineurs. Je pense aussi à ceux qui se font tabasser à mort pour la seule raison qu'ils sont homosexuels, ...

      Tout comme toi et comme Benje, je n'aurais vraiment pas voulu vivre ça et je me demande ce que j'aurais fait dans de telles conditions.

      Je suis en admiration devant Sam et Patrick qui ont pu conserver leur amour malgré toutes ces épreuves.

      Bonne semaine et bonnes fêtes de fin d'année.

      Supprimer
    2. Malheureusement, l'homosexualité génère encore beaucoup d'incompréhension et de rejets chez certaines personnes.
      La particularité avec Sam et Patrick c'est le lien de parenté entre la femme de Sam et Patrick.
      Comment peut-on vivre en sachant que son mari te quitte pour ton père ? Ce ne doit pas être évident pour elle non plus ni pour les autres membres de leurs familles.
      Loin de moi l'idée d'excuser les insultes et tabassages subies par Sam et Patrick, mais je peux comprendre que toutes ces personnes se soient senties trahis.
      Je pense que Sam et Patrick ont bien fait de s'éloigner. C'est un grand sacrifice mais il n'y avait pas à mon avis d'autres choix possible. Leur relation, qui doit être très forte, n'y aurais pas survécu si ils étaient restés dans leur région d'origine.
      Sam le dit lui même, on ne sait pas à l'avance de qui ont va tombé amoureux. Parfois il faut faire des choix difficiles et égoïstes (et courageux dans leur cas) pour pouvoir vivre son propre bonheur.

      Je leur souhaite tout le bonheur possible. Et à tous les lecteurs de bonnes f^tes de fin d'années.

      Supprimer
    3. Bonsoir Franck et merci pour ton message de soutien à Sam et Patrick.

      Bonne soirée - Bonnes fêtes de fin d'année - Bisous.

      Supprimer
    4. Bonsoir,
      Sam et Patrick ont vécu un enfer. Cela a été mon cas aussi mais je ne suis pas coupé de ma famille et surtout de mes enfants pour autant.
      Il y a 17 ans ma femme m'a surpris dans notre salon alors que j'étais à poil et que je me faisais enculer à quatre pattes sur le canapé par notre voisin tout aussi nu que moi.
      Il habitait à côté de chez nous depuis à peu près 6 mois au moment des faits. Lorsque il a emménagé j'ai vite compris qu'il était homo et lui a vite compris pour moi. Deux semaines après son installation on baisait déjà ensemble et c'est devenu régulier, au moins une fois par semaine et souvent plus. Ma femme l'avait pris en grippe dès la première fois où elle l'a vu. Elle ne pouvait pas le voir. Alors quand elle nous a surpris, je vous dis pas ce que j'ai pris comme insulte.
      En général, on baisait chez lui, mais ce jour là on l'a fait chez moi et voilà le résultat.
      Je suis divorcé bien sûr et aujourd'hui je vis en couple mais pas avec mon ancien voisin. Avec lui c'était que du cul.
      J'avais moi aussi à l'époque été obligé de déménager. Mais pas dans un autre département. Nous vivions dans un petit village, je me suis juste installé à la ville voisine.
      Mon ancien voisin et amant a lui aussi déménagé assez vite après que nous ayons été surpris pour éviter les regards malveillants des habitants du village et les cris et insultes hystériques de ma femme chaque fois qu'il mettait un pied dans son jardin. Je ne l'ai jamais revu. Ce n'est pas grave, puisque on était pas amoureux même si on s'entendait bien.
      Je vous raconterais peut être plus en détails les circonstances de mon "aventure". Du moins si vous le souhaitez.

      Supprimer
    5. Bonjour Michel et merci pour ce témoignage. Tu peux très certainement raconter plus en détails les circonstances de ton aventure. Je t'en remercie.

      Bonne journée et bonnes fêtes de fin d'année.

      Supprimer
  7. Je remercie Sam d'avoir répondu à ma demande de précision. Je vous souhaite le meilleur à tous les deux.

    Le témoignage de Michel40 est lui aussi très intéressant. J'aimerais savoir comment il en est arrivé là. Se faire prendre chez lui en train de baiser, sa femme a du rentrer à l'improviste. Car sinon c'est chercher le bâton pour se faire battre !!!
    J'espère que Michel nous expliquera.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Corentin.

      J'imagine aussi que Michel ne s'attendait pas à voir rentrer sa femme à ce moment-là et qu'il a dû se passer quelque chose d'inhabituel pour la faire revenir à la maison alors qu'il ne s'y attendait pas, sinon, comme tu le dis, c'est chercher le bâton pour se faire battre, à moins qu'il en avait marre de sa femme et qu'il voulait marquer le coup.
      Espérons qu'il nous expliquera le fin fond de l'histoire.

      Bonne soirée - A bientôt.

      Supprimer
    2. Salut les gars

      Je vois que vous vous posez des questions comment j'ai pu me laisser surprendre.
      Tout simplement par ma propre bêtise.

      A l'époque je travaillais en 2/8. Soit j'étais de matin, soit d'après midi. Ce jour là, j'étais de matin et je suis rentré du boulot vers 14h30. Je me suis mis à discuter avec mon voisin et partenaire de baise à travers le grillage servant de clôture et de séparation entre nos jardins.
      Ma femme était à cette époque en congé parental de 3 ans suite à la naissance de notre dernier. Elle est sortie de la maison avec le petit (2 ans à l'époque) dans les bras en m'annonçant qu'elle partait chez sa mère et qu'au retour elle s’arrêterait à l'école chercher nos deux autres enfants. Évidemment mon voisin et moi avons compris tout de suite que nous avions 2 bonnes heures tranquilles pour nous amuser. La plupart du temps nous baisions chez lui car il vivait seul. C'était donc plus pratique, surtout lorsque ma femme était à la maison. Par exemple lorsqu'il y avait un match de foot à la télè, j'allais le voir chez lui, ce qui nous permettait de baiser sans que ma femme s'en doute.
      Ce jour là, ma femme à peine partie, mon voisin est donc venu chez moi pour qu'on puisse baiser. Ce n'était pas la première fois qu'on le faisait chez moi mais c'était rare. C'était plutôt chez lui quand même.
      Manque de bol, la voiture de ma femme est tombé en panne 2 km plus loin et comme elle n'avait pas pris avec elle son téléphone portable par manque d'habitude (c'était au tout début des portables), elle est rentré à la maison à pied pour me prévenir de la panne.
      Nous ne l'avons pas entendu arriver, nous n'avons réaliser sa présence (avec le gosse dans les bras) que lorsque elle s'est mise à gueuler comme une hystérique.
      Voilà comment nous nous sommes fait prendre. C'est carrément de notre faute. J'étais très mal et assez honteux de la situation. Cela remonte à 17 ans, je m'en suis remis depuis. Mais j'ai bien morflé et j'ai eu droit à des réflexions pendant des années.
      Toutefois son attitude ne lui à pas portée chance car au fil du temps les gosses se sont détachés d'elle car ils ne supportaient plus d'entendre leur mère (et par la suite son nouveau compagnon) parler de moi comme "la pédale" ou comme "votre pédé de père". Et ça c'est ma vengeance !!

      Supprimer
    3. Bonjour Michel et merci beaucoup pour la réponse. Il s'agit bien de la faute à pas de chance finalement. Vous ne pouviez évidemment pas deviner que la voiture allait tomber en panne.

      Je suis heureux de voir que les gosses ont pris leurs distances par rapport aux insultes de ton ex-femme. Je suppose donc qu'ils se sont rapprochés de toi et je m'en réjouis.

      Bonne journée et bonne fin de semaine.

      Supprimer
  8. Bonsoir à tous
    Je vois avec le témoignage de Michel40 que je ne suis pas le seul à avoir eu une histoire difficile.
    François N demande comment nous sommes tombés amoureux.
    Je me connaissais des attirances pour les hommes avant de rencontrer ma femme mais sans l'avoir fait. J'ai ensuite rencontré ma future femme et à la même époque j'ai fini par avoir une première relation gay avec un copain que je connaissais depuis plusieurs années sans soupçonné son homosexualité. Mais quand je l'ai appris, on l'a fait ensemble. Cela m'a conforté dans cette sexualité. Avec ce copain on ne l'a fait qu'une fois. Ma relation avec ma femme est devenu régulière et très vite elle m'a présenté sa famille. Son père m'a tout de suite plu. Je n'ai jamais été très proche de mon père qui est une personne assez froide, très autoritaire et qui ne supporte pas d'être contredit. Patrick, mon beau-père, était beaucoup plus chaleureux et s'intéressait à mon avis sur divers sujets. Cela me changeait de mon père. Petit à petit j'ai développé une attirance pour Patrick.
    Patrick avait lui aussi des attirances homo qu'il cachait. Il avait plus d’expérience que moi cependant dans ce domaine. Il avait découvert ces plaisirs quand il faisait son service militaire (ça faisait donc longtemps) et avait continué de façon non régulière après s'être marié.
    J'ai fini par me marier à sa fille. Je ne me doutais pas de l'homosexualité de Patrick malgré mon attirance pour lui.
    A force de nous fréquenter et d'une certaine complicité entre nous, nous avons fini par nous rapprocher intimement et nous avons débuté notre relation amoureuse.
    On se posait des questions sur ce qui nous arrivait. C'était pas évident à cause du fait que j'étais le mari de sa fille. On ne savait pas trop comment gérer l'affaire. Devions-nous continuer en se cachant ou devions-nous faire évoluer notre relation au risque de faire du mal au gens ?
    Nous vivions ça en secret en attendant de voir comment faire. Malheureusement vous connaissez la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ces précisions, Sam.

      Je vous souhaite, à toi et Patrick, une bonne année 2015 - Bisous à vous deux.

      Supprimer
  9. Je remercie Sam et Michel40 de nous avoir donnés ces précisions.
    Malgré les insultes ils ont visiblement réussi à se reconstruire, c'est déjà ça. Je note également que les enfants de Michel40 se sont détachés de leur mère à cause du comportement homophobe qu'elle avait. Et en plus son nouveau compagnon insultait également Michel, ce qui n'est pas très intelligent lorsque on est une pièce rapportée dans une famille. Dans ce cas, on ne doit pas prendre parti.
    Je comprends que les enfants de Michel40 se soient détachés d'eux au profit de leur père. C'est très bien et bien fait pour la gueule de sa femme. Comme il le dit lui même c'est la vengeance de Michel. Je peux comprendre que son ex-femme a mal pris la découverte de l'homosexualité de son mari (surtout dans des circonstances pareilles) mais je ne pardonne pas les propos homophobes. Alors oui c'est bien fait pour elle.
    J'espère ne pas vivre ça avec Philippe et sa femme (et leur fils).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Corentin.

      Je ne te souhaite pas non plus de vivre ça avec Philippe et sa famille. Ca ne sera peut-être pas facile, mais j'espère que vous n'en arriverez pas à ces extrémités.
      Cependant, ce que je vois à travers ces témoignages, c'est que les couples finissent toujours par s'en sortir la tête haute quand l'amour qui les unit est très fort, ce qui est aussi le cas pour toi et Philippe.

      Je vous souhaite une bonne fin d'année et une bonne année 2015.

      Supprimer
    2. Merci Corentin pour ton soutien.
      Au sujet de mes enfants je tiens à préciser qu'ils ont d'abord continuer à vivre avec leur mère et moi je ne les voyais qu'un weekend sur deux et la moitié des vacances scolaires comme dans la plupart des divorces. Mon ex-femme avait pourtant tout fait pour que je sois interdit de voir mes gosses et qu'elle ait leur garde exclusive. Elle était hystérique devant le juge, mais celui-ci a été peu impressionné. Je dirais même qu'il a été profondément agacé par son attitude et il n'a pas joué son jeu malgré que le divorce était à mes torts.
      Quelques années après mon fils ainé a souhaité venir vivre avec moi (et mon mec) à l'âge de 14 ans puisqu'il ne supportait plus les insultes contre moi. Sa sœur et son frère sont arrivés quelques mois plus tard lorsque j'ai fait une demande au juge familial en ce sens pour ne plus que mes enfants subissent toutes ces insultes de la part de leur mère et son mec. Le juge familial avait trouvé ces attitudes extrêmement déplacées de leur part et avait accéder à ma demande et celle des enfants pour venir vivre chez moi et mon mec.
      Mon fils ainé, qui a aujourd'hui 26 ans, s'est marié au mois de mai dernier. Sa mère n'était pas invité au mariage, mon fils ne voulait pas d'elle. Il ne lui parle plus de toutes façons. Par contre mon mec, lui, était invité bien sûr. Mon ex l'a très mal pris. Il n'y que ma fille (24 ans) et mon plus jeune fils (19 ans) qui parlent encore à leur mère, mais c'est assez tendu. Mon ex femme ne comprends toujours pas que mes enfants acceptent mon homosexualité et me préfèrent à elle.
      Si ça c'est pas une bonne vengeance, je m'y connais pas !!!

      Je vous souhaite une bonne année 2015

      Supprimer
    3. Bonsoir Michel et merci pour ces précisions.
      C'est la preuve que la haine ne mène à rien et que les enfants finissent par comprendre.

      Je vous souhaite à tous les deux une bonne année 2015 et beaucoup de bonheur ensemble et avec vos enfants.

      Supprimer
    4. l'ex femme de michel est très rancunière, mais il faut penser au choc qu'elle a subie! trouver son mari a quatre pattes, se faisant pilonner par le voisin, ça marque ! ça me rappelle un camarade qui m'avait raconté que dans sa petite ville d'origine, le boulanger faisait toujours sa sieste l'après-midi, à l'étage , pendant que sa femme rouvrait le magasin. elle ne montait donc jamais, sauf qu'un jour, ça se passe autrement, elle du monter voir son mari pour un problème, elle le trouve dans le lit, mais il ne dors pas, il a son commis boulanger dans les bras ! pour une fois qu'un patron prend soin de son employé ! au lieu de règler le problème discrètement , en famille, elle fait un scandale, raconte les faits à tout ses clients, et fini par jeter dehors le mari et l'employé ! je ne connais pas la suite, si il y a encore du pain a vendre dans cette boulangerie ? si les deux amants pétrissent encore ensemble ? tout est imaginable !

      Supprimer
    5. Bien sûr, on peut comprendre que l'ex-femme de Michel ait été très choquée de découvrir son mari se faisant pilonner par le voisin. On imagine facilement qu'elle n'a jamais pu le digérer, mais cela ne justifie pas un tel acharnement obsessionnel. Se servir des enfants contre leur père n'est certainement pas une bonne réaction car, à mon avis, ça détruit autant les enfants que le père lui-même, et ils finissent par se rendre compte qu'ils sont utilisé dans un conflits qui ne les concernent pas. Pas étonnant alors qu'ils se détournent de leur mère qui leur pourrit la vie pour se rapprocher de leur père.

      La femme du boulanger aurait dû être très heureuse de découvrir son mari avec le commis boulanger plutôt qu'avec une jeune vendeuse :)

      Bon weekend.

      Supprimer
    6. Dans mon petit village du Jura c'est le pharmacien et premier adjoint du maire qui a été surpris il y a quelques années par sa femme au pieu avec un jeune loulou d'à peine 18 ans. Et ça durait depuis déjà plusieurs mois vraisemblablement avant la majorité du loulou.
      Bonjour la honte (autant pour le pharmacien et son chéri que pour la pharmacienne) dans un petit village surtout peuplé de vieux et d'arriérés aux idées d'un autre siècle.

      Supprimer
    7. Bonjour André.

      Merci pour ce beau témoignage de flagrant délit d'adultère gay intergénérationnel. Cela me plait beaucoup d'imaginer la tête des concitoyens de ce pauvre pharmacien et les commérages offusqués qui ont dus fuser de toute part.
      Je suppose que le brave homme n'est pas resté adjoint du maire après ce scandale et que, s'il ambitionnait de devenir maire, il a dû faire une croix sur sa carrière politique.
      J'aurais aimé être un jeune loulou de la région pour me précipiter chez ce pharmacien et lui acheter des préservatifs en lui demandant de me montrer comment il fallait s'en servir :)

      Bonne soirée et à bientôt.

      Supprimer
    8. je suis aussi dans le jura ! je vais rarement en pharmacie ! dommage !

      Supprimer
    9. En même temps, il faudrait savoir dans quel petit village du Jura se trouve cette pharmacie et si ce pharmacien y exerce toujours son métier. A mon avis, il a dû aller s'installer ailleurs vu le scandale qu'il a dû provoquer.

      Supprimer