vendredi 2 janvier 2015

Amoureux de mon fils de 16 ans


J'espère que vous avez passé un bon réveillon et bien commencé l'année.
Les fêtes terminées, il nous reste un weekend pour nous reposer mais le blog reprend dès aujourd'hui ses activités habituelles avec le témoignage de deux pères troublés par leur fils de 16 ans. Je remercie Tristan et Florent qui nous ont fait ces confidences dans les commentaires de l'article du lundi 27 octobre.


Commençons par le témoignage de Tristan :

Je suis un papa qui se branle souvent dans les caleçons de mon fils de 16 ans que je récupère dans le panier à linge sale. J'aime son odeur surtout quand il y a quelques traces suspectes dans ses calebuts. Je suis par contre obligé de les jeter ensuite directement dans la machine à laver pour ne pas que mon épouse découvre les traces de mon forfait. Je rêve de faire l'amour avec lui, de l'embrasser, le sucer, le prendre et que lui aussi me prenne. Je n'ai jamais eu encore de relation homosexuelle, je me suis découvert ce penchant récemment. Je ne pense pas pourtant que je pourrais découvrir ces plaisirs avec mon fils.

J'ai 45 ans. Ce n'est pas facile de se découvrir une attirance homo sur le tard. Je me suis parfois demandé ce qu'il m'arrivait mais j'ai décidé d'y faire face dans la discrétion. Je m'ennuie dans mon mariage car ma femme n'est plus branchée sur le sexe comme autrefois. Nos relations sexuelles sont de plus en plus espacées.

Je ne l'ai encore jamais trompé. Je me suis rabattu sur les vidéos porno hétéro trouvées sur internet. Un jour je suis tombé sur un film de 45 minutes mettant en scène une fille avec 3 mecs. La fille s'est fait sauté par tous les trous par les mecs mais je n'ai compris que j'étais tombé sur un film bi que lorsque les mecs ont commencé à se sucer et à s'enculer entre eux. Je n'avais jamais vu ça avant alors j'ai regardé jusqu'au bout et cela m'a énormément excité.

Par la suite je regardais de plus en plus souvent des films bi et une chose en entraînant une autre j'ai fini par passer aux films 100% gay. Aujourd'hui je ne regarde plus que ça, parfois encore des films bi mais plus du tout de films hétéro.

J'ai ensuite reporté cette attirance sur le mec le plus proche de moi, c'est à dire mon fils. Mais je ne pense pas qu'il soit gay. J'ai pourtant envie de lui mais ne me voit pas lui en parler. Mais je veux vraiment rencontrer un mec pour vivre cette nouvelle attirance.


Et voici le témoignage de Florent qui répond à Tristan :

Bonjour Tristan. Comme toi, j'ai un fils de 16 ans avec qui j'aimerais faire l'amour. C'est devenu une véritable obsession au point que j'ai failli péter un câble.

N'en pouvant plus, j'ai fini par aller dans un sauna gay. Je t'avoue que ça n'a pas été évident de faire la démarche. J'étais plutôt mal à l'aise dans les premières minutes. J'ai fait le tour de l'établissement et je me suis arrêté dans le sauna sec où deux homme étaient assis avec leur serviette autour de la taille et un troisième couché sur sa serviette le sexe nu. Il faisait très chaud (80°). Je me suis couché aussi sur ma serviette mais en rabattant la serviette sur mon sexe. Un homme est entré et est venu directement vers moi. sans rien me demander, il m'a caressé et a soulevé ma serviette pour prendre directement mon sexe en main. Ce n'était pas du tout mon style de mec. Je me suis levé d'un bond et je l'ai rejeté sèchement. Je lui ai dit que je n'étais pas une poupée gonflable, qu'il pouvait au moins dire bonjour et me demander si j'étais d'accord de faire des choses avec lui. Il est reparti sans rien dire aussi vite qu'il était venu.

Il y avait là un jeune garçon. Ma réaction l'a fait rire et il m'a dit que j'avais bien fait de réagir ainsi. Il m'a dit que ce mec agissait ainsi avec tout le monde et que c'était très désagréable, qu'il ne supportait pas non plus ce genre de mecs. Nous avons commencé à parler ensemble. Je suis sorti parce qu'il faisait trop chaud et je suis allé dans le jacuzzi. Le jeune gars est sorti aussi et est venu dans le jacuzzi à côté de moi. Nous avons continué notre conversation, nous avons fini par sympathiser. Nous nous sommes caressés sous l'eau, je bandais, il bandait. Il m'a demandé de l'accompagner dans une cabine et j'ai accepté. Là, nous nous sommes embrassés, enlacés, caressés, sucés, et nous avons joui. Nous sommes ensuite restés enlacés pendant un bon bout de temps. Nous avons beaucoup parlé. Il m'a raconté sa vie et je lui ai raconté la mienne. C'est lui qui a demandé que l'on se revoit.Je lui ai dit que je ne pouvais pas lui assurer une relation suivie parce que j'étais marié et encore amoureux de ma femme, même s'il n'y a presque plus rien de sexuel entre nous. Je l'ai clairement prévenu que je n'envisageais pas de me séparer de ma femme. Il m'a répondu que ça n'avait pas été évident de dire à ses parents qu'il était homo et qu'il ne se voyait pas du tout leur présenter un homme qui avait 20 ans de plus que lui. Nous nous sommes revus la semaine suivante, Ca fait maintenant plusieurs mois que nous sommes amants.

J'ai la chance que tu n'as sans doute pas d'être assez libre au niveau de mes horaires de travail avec de nombreux déplacements, ce qui me permet de vivre cette relation sans éveiller les soupçons.

Autre chose, ma femme et moi pensons que notre fils est homosexuel. Son comportement est très ambigu.Nous en discutons souvent et nous voudrions en parler avec lui mais nous ne savons pas comment aborder le sujet. J'ai avoué à ma femme que j'étais très mal à l'aise pour en parler avec mon fils parce que je commençais à douter de ma propre sexualité. Elle m'a dit que si j'avais des désirs homosexuels elle ne s'opposerait pas à ce que j'ai des relations extraconjugales avec des hommes pour autant que je reste discret et que je continue à m'occuper de ma famille comme je l'ai toujours fait. Elle m'a clairement dit qu'elle n'avait pas besoin de sexe et qu'elle me laissait libre de ce côté-là mais qu'elle ne pouvait pas envisager qu'on se sépare. Je l'ai rassurée en lui disant que je l'aimais encore et que je ne pouvais pas envisager de me séparer d'elle. Ce qui est vrai.


Si vous aussi vous souhaitez témoigner sur ce blog de vos relations ou de vos fantasmes avec un homme de votre famille, ou avec un homme plus âgé ou plus jeune que vous, qui pourrait être votre père ou votre fils, vous pouvez m'envoyer un message à l'aide du formulaire qui se trouve à droite ou du lien E-mail qui se trouve sur mon profil Blogger.


Bonne journée à tous !

24 commentaires:

  1. ah, la difficulté de passer à l'acte, surtout quand on réfléchit aux conséquences (et, d'une manière générale, on ne peut le recommander, même au-delà de 18 ans, c'est trop difficile à gérer psychologiquement et socialement), mais, "ce qui ne me détruit pas me renforce", aussi si on a eu la chance de franchir les étapes en douceur, cela peut êtret un ciment familial très puissant et une source plaisir géante.
    mes compliments pour le gif du jeune qui reçoit la jute du père, on a une impression d'intensité sexuelle forte entre les deux. Je la prends pour ma collection

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, Charles, la vie n'est facile pour personne et il y a des actes qui ont des satanées conséquences, comme on peut le voir à travers différents témoignages qui sont faits ici. Je constate toutefois que lorsque l'amour entre les mecs est très fort, ils finissent toujours par s'en sortir plutôt bien.

      Bonne fin de soirée - Bisous.

      Supprimer
    2. ah ces hommes et ces peres qui se revelent etre homos! si il ne sera pas possible rien faire avec vos fils, vous pourriez aller aux saunas gay. Il y a de tout les gens de 18 au 70. Mon expereince directe!

      un peu de relax pour Xersex
      http://menforxersex.blogspot.it/2015/01/xersex-rest-repos.html

      Supprimer
    3. Bonsoir Xersex

      Je suis d'accord avec toi, les saunas gays sont de bons endroits pour faire des rencontres avec mecs de tous les âges, ces plus cool, plus convivial que les parcs ou les cruising. Bien sûr, ce n'est pas dit qu'on va y trouver du premier coup le papa ou le fils de substitution qu'on cherche. Il faut dire aussi que tous les saunas ne se valent pas, il y en a des très propres et d'autres pas très clean ; il y en a qui sont très bien fréquenté par des publics de tous âges et très ouverts, et d'autres avec des publics très sélectifs, des minets qui jouent les stars et qui snobent les gros, les poilus, les vieux, d'autres encore bien fréquentés par des hommes mûrs avec des jeunes qui y vont parce qu'ils aiment bien ce public-là, ...
      Et puis, il y a aussi le gros problème que beaucoup n'habitent pas à proximité d'un sauna gay et doivent alors faire plus de 100 km pour en trouver un :( Ils doivent alors se rabattre sur les parcs ou les parkings d'autoroute où il est aussi possible de faire des rencontre.

      Bonne vacances et repose-toi bien.

      Supprimer
    4. c'est vrai, mais je pense qu'il en vaut toujiurs la peine.
      à preciser: Je ne vais pas à saunas, mais seulement à mon club de sexe gay.

      Supprimer
    5. Bien sûr, quand c'est possible, les clubs privés, saunas ou autres, sont mieux que les lieux de drague à ciel ouvert.

      Supprimer
  2. Bonjour Damien

    De très beaux récits que tu nous proposes là en ce début d'année

    Merci à tes deux lecteurs pour leurs témoignages émouvants

    Meilleurs vœux à Tous

    Bon weekend Dada pour ma part ce sera auprès de mes Petits Patients

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Melvin.

      Tous ces témoignages sont écrits dans les commentaires sur le blog et je les remets progressivement dans les articles pour que tout le monde en profite parce que je trouve cela très intéressant et que ça peut aussi aider d'autres à voir qu'ils ne sont pas seuls à vivre des histoires un peu particulières dont il est difficile de parler au tout venant. Ici, on est un peu comme en famille :)

      Bien sûr, ceux qui m'envoient leur témoignage directement par mail au lieu de les mettre dans les commentaires ont la priorité pour la publication (mais il n'y en a pas pour le moment).

      Je te souhaite un bon weekend avec tes Petits Patients.

      Bisous.

      Supprimer
  3. Bonjour, je suis Benoît, 26 ans

    Il y deux ans, un après-midi en weekend, j'étais dans mon appart avec deux copains. On baisait à trois, on le faisait souvent ensemble.
    Quelqu'un a sonné à l'interphone, c'était mon père. Le temps que je lui ouvre et qu'il grimpe les trois étages sans ascenseur, mes potes et moi on s'est vite rhabillé.
    Mes potes étaient un peu gêné, mais on a discuté et bu une bière avec mon père. Au bout d'une heure il est parti. Il m'a tout de même semblé qu'il regardait mes potes bizarrement.
    Le lendemain soir il est revenu. Ce qui m'a étonné car ce n'était pas son habitude. Je lui ai alors proposé de manger avec moi, il a dit oui. Nous avons parlé de choses et d'autres et finalement il m'a questionné sur mes potes de la veille. Si je les connaissais depuis longtemps et autres choses du genre. J'ai répondu et nous avons changé de sujet. Plus tard, la conversation a dévié petit à petit sur le cul. J'avais beau avoir 24 ans, j'étais un peu gêné car je n'avais jamais parlé de cul avec mon père avant. Au final, après m'avoir posé des tas de questions, j'ai fini par lui dire que j'étais homo. Je n'en avais jamais parlé à personne de ma famille avant ce soir là. Mon père l'a bien pris et m'a avoué qu'il s'en doutait depuis la veille après avoir vu mes deux potes.
    Il est rentré chez lui mais au moment de sortir de chez moi, j'ai eu l'impression qu'il voulait me dire quelque chose. Mais non, il a rien dit.
    Une semaine après, il est repassé un soir après m'avoir préalablement téléphoné pour savoir si je serais là. C'était très inhabituel de sa part.
    Je lui ai servi une bière et on a parlé. Et quelle discussion !!! J'ai été stupéfait d'apprendre que mon père avait eu quelques amusements avec des gars bien avant de rencontrer ma mère. Il m'avoua qu'il avait bien aimé cela même s'il n'avait pas persévéré dans le domaine parce qu'il aimait les femmes. La preuve, il est divorcé de ma mère pour cause d'infidélité, ma mère a porté des cornes toute sa vie de femme mariée jusqu'à ce qu'elle se décide à le larguer pour mon beau-père, un gars très sympa avec qui je m'entends très bien. Je n'en aime pas moins mon père pour autant et je n'ai jamais pris parti dans leur histoire. De toute façon j'avais 11 ans au moment du divorce, je vois pas ce que j'aurais pu dire.
    Cette révélation a permis un rapprochement avec mon père. Nous étions déjà proches mais à partir de ce moment là, nous pouvions avoir des conversations sur des sujets que nous n'aurions pas abordé ensemble avant par pudeur filiale.
    C'est comme cela qu'un jour, j'ai dit à papa que j'allais quelquefois en sauna gay pour faire des rencontres. Il m'a alors proposé de m'accompagner la prochaine fois ou j'irais. J'étais surpris et content aussi.
    C'est arrivé environ 3 semaines plus tard. Au sauna, j'ai vu papa sucer des bites et se faire sucer. Et je l'ai vu enculer un mec. J'étais fou de voir cela. Il le faisait sans aucune gêne et ne se privait pas de regarder quand j'étais moi aussi occupé avec un mec.
    En rentrant à la maison, je lui ai posé la question de savoir si il ne s'était pas senti gêné de faire tout cela devant moi. Il m'a répondu que non, que notre nouvelle complicité détendait les choses et que de toute façon j'étais un grand garçon, j'en avais vu d'autres. Il m'a accompagné au sauna d'autres fois par la suite et a même commencé à y aller seul de temps en temps.
    C'est comme cela qu'un jour au cours d'une partouze nous avons commencé à nous tripoter puis nous sucer. Et par la suite tout le reste aussi bien actif que passif car il voulait essayer. Il le fait avec d'autres depuis.
    Papa couche encore avec des femmes de temps en temps (pas moi je suis uniquement homo) mais de moins en moins car il préfère de plus en plus le sexe avec des mecs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Benoît.

      Je te remercie pour ce beau témoignage de ton histoire avec ton papa. La complicité entre toi et ton père est devenue très belle depuis qu'il sait que tu es homo et qu'il t'a révélé qu'il avait aussi eu quelques expériences étant jeune. Comme je peux comprendre, vous n'êtes plus seulement dans un rapport fils-père mais aussi dans un bon rapport de camaderie. c'est magnifique.

      Bonne soirée et à bientôt.

      Supprimer
    2. Super le témoignage de Benoît, on aime! qu(il continue à bien aimer... et bien jouer avec son Papa.

      Supprimer
    3. Encore un témoignage ou un père et un fils se sont découvert des affinités qui vont au delà d'une simple relation familiale.
      C'est vraiment une chose plus courante qu'on ne le croit finalement. On se sent moins seul, même si pour moi ce n'est pas avec mon fils mais avec mon neveu. Cela ne veut pas dire que lorsque qu'il y a plusieurs homosexuels dans une famille que cela débouche obligatoirement sur des relations sexuelles entre eux. Je pense par exemple à François N et son fils. Je pense aussi à un de mes amis qui est gay lui aussi tout comme son père mais qui ne baisent pas ensemble non plus. J'ai aussi un copain qui connait deux frères jumeaux et leur oncle qui sont tous gays sans baiser ensemble.

      Mais si les relations sexuelles gays entre personnes d'une même famille ne sont pas obligatoires (dieu merci), lorsqu'il y en a, comme moi avec Romain, je pense que personne n'a le droit de juger surtout quand se sont des histoires d'amour avec consentement mutuel.
      Mais c'est vrai que nos cas sont particuliers.

      Supprimer
    4. Bonsoir Franck.

      Tu as raison, être plusieurs gays dans une même famille n'implique pas automatiquement qu'on va baiser ensemble. Comme on s'en rend compte, cela arrive sans doute plus souvent qu'on ne pourrait le croire, mais ce n'est certainement pas une généralité. A mon avis, c'est la même chose que pour les hétéros. Dans les familles hétéros, les pères ne baisent généralement pas avec leurs filles, les mères avec leurs fils, ni les frères avec leurs sœurs, mais cela arrive aussi parfois, et sans doute aussi plus souvent que ce qu'on pourrait croire.
      Il n'y a sans doute pas de statistiques sur la question, mais je suis tenté de penser que les taux de relations incestueuses homosexuelles et hétérosexuelles doivent être fort semblables. Mais, l'inceste homosexuel a le grand avantage de ne comporter aucun risque de consanguinité.

      Je suis aussi d'accord pour dire que ces histoires d'amour avec consentement mutuel sont très belles et que personne n'a le droit de les juger.

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
    5. Oui, Charles, je suis en admiration devant la complicité qui unit Benoît et son papa et il n'y a aucun mal à s'amuser ensemble. Pourquoi se priver des plaisirs que la vie peut nous réserver ?

      Supprimer
  4. michel69villefranche@msn.com2 janvier 2015 à 21:42

    super ces temoignagnes
    bonne année a tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Michel. Une bonne année à toi aussi !

      Supprimer
  5. Bonsoir Damien!

    Tu offres là deux témoignages très touchant que t'ont déposé tes lecteurs!

    Je te souhaite un très agréable weekend!

    Bisous

    P.S.: Blogger a encore fait des siennes puisque mon commentaire du jour sur ce présent article a disparu dans la nature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, Mister opti-mix-tic.

      En effet, Blogger fait quelques fois des siennes, cela m'est encore arrivé hier soir aussi. Je m'en suis rendu compte sur un site où les commentaires ne sont pas modérés. C'est vraiment désagréable. Pour des blogs comme celui-ci où les commentaires sont modérés, c'est très embêtant car certains pourraient croire qu'on censure leurs messages. Ce qui n'est pas du tout le cas.

      Bonne soirée - Bisous.

      Supprimer
    2. Te connaissant un peu j'ai de suite compris qu'il s'agissait d'un bug que d'une censure venant de ta charmante personne avec qui il est très agréable de partager que cela soit sur nos blogs respectifs ou par mails.

      Bonne soirée cher Damien!

      Bisous

      Supprimer
    3. Oui, je ne censure que les insultes, les attaques contre les personnes, les appels à la violence, à l'homophobie, à la xénophobie, ...

      Supprimer
    4. Une bonne et intelligente censure!

      Supprimer
    5. Oui, je m'en suis expliqué le samedi 25 octobre (http://zobapapa.blogspot.be/2014/10/cest-nimporte-quoi-mise-au-point.html). Depuis lors les commentaires sont modérés mais je n'ai heureusement jamais rien dû censurer hormis le message de ce troll qui avait suscité les vives réactions des visiteurs.

      Supprimer
  6. Salut c'est Tristan,

    Depuis mon premier témoignage, j'ai fait plusieurs rencontres en sauna ou lieu de drague dont un gars que je vois de temps en temps dont j'avais déjà parlé dans un autre témoignage. Je me sens bien dans ces relations et cela m'a permit d'avoir différentes pratiques.
    J'ai toujours l'attirance pour mon fils mais ne sais pas comment lui en parler. Et ça me fait peur aussi.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Tristan,

      Merci de nous donner des nouvelles. Je suis heureux de savoir que tu commences à t'épanouir dans ta nouvelle vie.
      Si tu vois de temps en temps le même gars et que ça se passe bien avec lui, c'est peut-être un tout bon signe.
      Pour ton fils, il vaut sans doute mieux que tu ne lui dises rien, du moins pas pour le moment.

      Je te souhaite une très bonne année.

      Bonne soirée - Bisous.

      Supprimer