vendredi 30 janvier 2015

Ihlam m'a envoyé chez le Principal


Je ne sais pas dans quel Collège le Vicomte de l'Amour a fait ses études mais je ne doute pas que beaucoup d'entre nous auraient aimé le fréquenter aussi. S'il est trop tard pour y être collégien, il nous reste la possibilité d'aller y enseigner :)

Si vous avez manqué le premier épisode de cette histoire racontée par le Vicomte de l'Amour, allez vite la lire : "Ihlam, mon prof d'EPS très sexe !"


Comme il me l'avait dit, Ihlam devait faire un exemple de manière à ne surtout pas perdre son autorité professorale. Ainsi je me suis rendu au bureau du Principal Mr de la Tour avec un petit mot d'Ihlam. Je toque à la porte :
- Entrez !

Mr de la Tour était un homme d'une cinquantaine d'année grand, brun avec un petit bouc taillé court, des yeux marron voire même noirs avec des lunettes rondes façon anciennes, toujours en costume trois pièces, veste, gilet et pantalon, chemise blanche et une cravate grenat. Ses mains sont impressionnantes, ses doigts sont longs, épais, couverts de poils et une énorme alliance en or brille à sa main gauche.
- Alors qu'est-ce qui vous amène ici ?
- J'ai un mot pour vous.
- Vous l'avez lu car il n'est pas cacheté.
- Euh… euh non !!
- Allez, dites-moi la vérité.
- Oui monsieur, je l'ai lu.
- Alors, qu'en est le résumé ?
- Je ne me suis pas rendu au cours de natation en même temps que mes camarades car j'avais un besoin pressant (j'en menais pas large car Mr de la Tour s'était levé et il avait son regard noir).
- Bon quel était ce besoin ?
- Ben, c'est un besoin naturel, je voulais uriner.
- En effet c'est naturel !! Mais pour que Mr LIRANSK se mette dans un tel état vous êtes sûr qu'il n'y a eu rien d'autre ???
Entretemps, Mr de la Tour m'avait pris le mot des mains et il me tournait autour, une main tenant le mot, l'autre dans la poche de son pantalon.
- Non !!! (je rougissais)
- Vous en êtes si sûr ???
- Ben non (tout petit non)
- Ah donc voilà un autre élément !!! expliquez-vous !!! (Mr de la Tour retourne derrière son bureau pose le mot sur la table, s’assoie toujours avec sa main dans la poche de son pantalon)
- J'ai espionné Mr LIRANSK !!!!
- Comment ça ??? donnez-moi des détails !!!!
- Une fois mon besoin pressant fini, il est allé aux toilettes pour uriner à son tour.
- Comment saviez-vous qu'il y allait uriner ?  Je comprends vous l'avez espionné mais pourquoi ?
- Comme ça !!
- On ne regarde pas un homme uriner comme ça, il y a autre chose !
- Ben je voulais voir son sexe, la grosseur, la longueur (Mr de la Tour remue de plus en plus sa main dans la poche du pantalon et son regard change)
- Ah je comprends. Vous aimez regarder des grosses bites vigoureuses ???
- Oui Monsieur
- Ah mon petit Daniel !!! et depuis quand ?
- Depuis que je regarde mon oncle et mon père.
- Car vous les espionnez aussi !!!
- Disons qu'avec tonton et papa on fait des choses.
- Racontez-moi (Mr de la Tour se lève, il a sorti sa main de la poche de son pantalon, il y une a une belle bosse et il se caresse directement).
- Ben, mon oncle m'a dépucelé et papa m'a baisé aussi.
- Vous avez aimez mon garçon ???
- Oh oui !!! (je bande aussi dans mon pantalon)
- Votre histoire m'a mis dans une drôle de situation mon garçon, vous voyez ?
- Oui monsieur vous bandez !! mais moi aussi monsieur (je lui montre ma bosse)
- Allez fermer la porte à clef (je vais tourner la clef)

A mon retour vers son bureau, Mr de la Tour n'a pas perdu de temps. Il a enlevé sa veste, son gilet, sa cravate, et il a ouvert sa chemise découvrant son torse poilu.
- Viens Daniel, déshabille-toi !
- Oui Monsieur
- Appelle-moi tonton Henri
- Oui tonton Henri.
Le temps que je me déshabille, Henri a enlevé ses chaussures et son pantalon. Il porte un slip kangourou, sa bite est tendue, et il y a un petit cercle de mouille sur la poche.
- Fais-moi ce que tu ferais à ton tonton ou ton papa !
- Oui tonton Henri

Je commence par me mettre à genoux et je sniffe son slip. Il y a une bonne odeur de mâle, je lèche le cercle de mouille ce qui met ma langue en contact avec son gland. Henri frémit. Puis, je descends son slip et là, quelle merveille, une grosse bite veineuse.
- Suce-moi, Daniel !
- Oui, tonton Henri.
Je lui fais des papillons sur le gland, il est aux anges, puis j'embouche sa bite, elle n'est pas trop longue donc je l'embouche entièrement, à ce moment-là, ses mains vigoureuses décoiffent mes cheveux. Henri gémit :
- Putain tu suces bien.
- Tu aimes tonton Henri ?
- Oui, mon petit, continues !!!!
J'ai le nez dans ses poils pubiens, l'odeur de mâle est géniale, je me branle de l'autre main. Au bout d'un petit moment il me dit :
- Attends Daniel, on va faire autre chose.
- Oui tonton Henri.
- Je vais t'enculer.
- Oh ouiii !!!
- Montre-moi ton cul !!!

Je me relève pour me tourner et m'appuyer sur son bureau. Henri prend mon visage entre ses deux mains et me roule une pelle.
- Viens dans mes bras, mon petit Daniel.
- Oh oui, Henri !!!
Henri est totalement à poil et je suis dans ses bras nous nous embrassons, puis il me dit :
- Tourne-toi et pose tes mains sur le bureau.
- Oui Henri.
- Tu vas voir, tu vas aimer !!
Une fois en position, Henri s'agenouille, m'écarte les fesses et se met à me bouffer la rondelle. Il a une langue chercheuse, vigoureuse, chaude. Les poils de son bouc son géniaux. Parfois, il me met aussi un doigt, il le fait coulisser lentement, puis il me suce la rondelle à nouveau. Puis il se relève, me roule à nouveau une pelle.
- Henri, c'est divin !
- Maintenant, je vais te baiser.

Sa bite a pris du volume, elle palpite, il présente son gland (vu mon habitude, il rentre facilement), puis toute la bite suit avec des petits va et viens.
- Tonton Henri c'est trop bon.
- Tu aimes, mon cochon ?
- Ouiiii !!!!
Nos bouches s'approchent à nouveau pendant la baise, Henri accélère, mes fesses touchent ses poils pubiens, il est entièrement en moi, ses mains vigoureuses serrent ma taille et accélèrent les vas et viens, mon corps est parcouru par une vague de plaisir, je jouis sans même toucher ma bite. Henri va de plus en plus vite, on se roule encore une pelle et là son corps se raidit et il jouit dans un râle de mâle dominateur.
- Oh putain, Daniel, ça c'est de la baise !
- Tu as aimé Henri ?
- Oh que oui !
- Moi aussi.

Henri décule, du sperme coule, il y en a une sacrée quantité. Henri me tend son slip pour m'essuyer. Je m’essuie le sexe et le cul, puis je lui rends son slip qu'il remet sur lui. Finalement, Henri est un super cochon.
- Bon aller, finissons de nous rhabiller, dit-il en me faisant un clin d’œil.
Quand nous sommes rhabillés, Henri m'embrasse à nouveau et me dit :
- Daniel, mon chéri, je connais maintenant tes inclinaisons pour les hommes comme nous, je vais te demander un peu plus de discrétion, pour ce qui est de la sanction, tu vois avec Mr LIRANSK, je pense qu'il a des projets pour toi (clin d’œil) mais ce sera plus un plaisir qu'une sanction pour toi. Pour ce qui s’est passé dans mon bureau aujourd'hui, cela a été génial pour moi, je n'avais pas baisé comme ça depuis longtemps et tu es un ange pour moi.
- Merci tonton Henri.
- Ah oui, autre chose, Tonton Henri c'est entre nous.
- Oui, je comprends.
Aller, viens m'embrasser une dernière fois et retourne en cours, bien sûr il n'y aura aucun avertissement à tes parents, et tu restes un de mes meilleurs élèves.
- Merci Tonton Henri.

Nous nous sommes roulés une pelle encore majestueuse et je suis retourné en cours jusqu'à la mise en place des activées sportives supplémentaires avec Ihlam, où Mr de la Tour est venu parfois nous voir pour se divertir un peu.


 Si vous souhaitez aussi témoigner sur ce blog de vos relations ou de vos fantasmes avec un homme de votre famille, ou avec un homme plus âgé ou plus jeune que vous qui pourrait être votre père ou votre fils, ou si vous souhaitez raconter une histoire bandante mettant en scène un jeune avec un homme mature ou des membres mâles d'une même famille, vous pouvez m'envoyer un message à l'aide du formulaire qui se trouve à droite ou du lien E-mail qui se trouve sur mon profil Blogger.


Je vous souhaite une bonne fin de semaine !

4 commentaires:

  1. un conte bien delicieux et torride!!!

    happy FriGAY avec mon dernier post:
    http://menforxersex.blogspot.it/2015/01/happy-birthday-bernardo-velasco.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Xersex !

      Heureux que ce récit t'ait plu :)

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
  2. Tes histoires me donnent chaud mon ami
    ...
    ...
    et pas seulement !!!
    impossible de rester de marbre !!!
    mais dur...oui !!!
    merci de nous éveiller les sens... c'est un vrai plaisir !!!
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Christian.

      Ce récit n'est pas de moi. Tout le mérite revient au Vicomte de l'Amour que je remercie très chaleureusement, en espérant qu'il nous en confiera encore d'autres quand son travail lui en laissera le temps :)

      Bonne soirée - Bisous.

      Supprimer