mercredi 14 janvier 2015

Ihlam, mon prof d'EPS très sexe !


Qui n'a pas fantasmé sur l'un de ses prof quand il était collégien ? Vous avez peut-être eu la chance de faire quelques expériences débordant "légèrement" du cadre purement scolaire avec l'un d'eux.

Voici un nouveau récit très excitant envoyé par le Vicomte de l'Amour qui, après avoir découvert le sexe de son oncle et de son papa, découvre celui de son nouveau prof d'EPS...


 Tout avait débuté à la fin de mes années collèges, notre établissement voulait se doter d'un professeur d'EPS avec une vraie expérience sportive. Ce cher Mr DUROUX fut donc invité à faire valoir ses droits à la retraite pour laisser sa place à un autre.
Mr De La Tour notre proviseur principal nous présentât Mr LIRANSK notre nouveau professeur d'EPS. Il était grand, 1,85m, brun, les cheveux courts légèrement grisonnants, âgé d'environ 40 ans, la peau mate, un corps de sportif, enfermé dans un costume gris, chemise blanche et cravate bleue, avec un léger sourire.
Notre cher proviseur nous fit un rapide cv de cet homme venant de Paris après une carrière débutée dans un lycée français du Liban.

Mr LIRANSK nous exposa ses objectifs, faire de nous des corps parfaits avec des têtes bien pleines. Il avait comme autre objectif de nous faire gagner le championnat de natation inter-collèges de la région. Il est vrai que la seule réputation qu'avait notre collège était celle d'être cher et d'avoir une excellente moyenne de réussite au brevet.
Ainsi, dès le lundi suivant nous devions aller à la piscine 1 fois par semaine avec des séances de 3 à 4 heures de natation, auxquelles se rajouteraient 2 heures de gymnastique en salle. Eh bien, je me réjouissais car je n'avais pas fini de voir des mecs en maillot et cela allait nous changer de nos baignades pépères où Mr DUROUX disparaissait pendant plus de 2 heures et des siestes sur les tapis moelleux du gymnase.

Le lundi, nous nous rendons à la piscine. Mr LIRANSK est quelqu'un qui sait se faire respecter ; aucun bruit dans le bus, il exige que nous soyons prêt en moins de 15 minutes tous avec notre maillot, notre serviette sous le bras et notre bonnet. Il fait une inspection des cabines où nous sommes rangés par deux et gare aux retardataires pour qui c'est rendez avec le proviseur, nettoyage de la cour, heures de colles, et risque de renvoi temporaire. Tout le monde est à l'heure et personne ne traîne. Par contre, quelle vision sublime de notre nouveau prof ! Il a un torse musclé parcouru de poils noirs, des jambes également poilues, son maillot de bain style shorty laisse présager un matos bien fourni, sans doute poilu car sa fourrure descend dans une ligne droite à l'intérieur du maillot de bain noir.

Ordre est donné d'aller tous au bain, on commence ce premier lundi par une évaluation des performances. Les résultats ne sont pas fabuleux. Rares sont ceux qui arrivent à faire deux longueurs de façon correcte. Suite à cette évaluation, il nous répartit en trois groupes : les bons, les moyens et les nuls. Mr LIRANSK s'occupera des bons, à peine 7 et j'en fais partie (je suis content d'être privilégié d'avoir une piscine à demeure et d'y nager à loisir avec mon père ou mon oncle entre deux ébats amoureux). Les moyens – ils sont 18 - seront pris en charge par un maître-nageur de la piscine avec possibilité de progresser et de rejoindre ensuite le groupe des bons. Quant aux 6 autres, ils auront droit à la pataugeoire et à des cours de natations avec un autre maître-nageur.


Mr LIRANSK a testé son groupe dans toutes sortes de nage, le papillon, le crawl, la brasse, bref il nous a crevés. Il a même mis en place une compétition entre Olivier et moi. Je suis arrivé deuxième donc olivier pavoisait, mais je me suis promis de finir en tête la prochaine fois en tout cas. Nous avons tous deux été félicités par Mr LIRANSK qui nous a donné l'accolade. Ce fut bon de sentir ses poils contre mon torse imberbe et mon sexe a réagi un peu mais heureusement c'était la fin de la séance et j'ai pu enrouler ma serviette autour de la taille.

Au bout d'un mois nous sommes rangés par niveau dans les cabines, toujours par deux. Mais, comme nous sommes en nombre impair dans le groupe des forts, le prof décide de partager une cabine avec l’un d’entre nous. Personne ne veut aller avec lui, ainsi je me lance.
La cabine n'est pas large, deux crochets pour les vêtements c'est tout. Mr LIRANSK me dit :
– Déshabille-toi en premier comme ça on ne se cognera pas,

Je fais ce que le prof m’a dit. On discute pendant mon déshabillage, il n'est pas marié, il est content de notre groupe. Quand j'en arrive au slip, je me retourne afin de cacher mon sexe. Mon slip tombe par terre et, en le ramassant, mon derrière s'ouvre bien découvrant mon anus dépucelé. Je sens bien le regard de mon prof, car quand je me retourne, il rougit. Je mets mon maillot sans rien dire et je me relève.
– Tu es bien sportif et musclé, me dit-il avec des yeux brillants, bon aller c'est à moi.
Et là, il se déshabille en une minute. Il enlève son slip sans se retourner et j’aperçois une belle bite au repos, un pubis poilu et de belles couilles bien dessinées, il me fait un clin d’œil et me dit :
– On est entre homme, c'est normal entre sportif (nouveau clin d’œil).

On sort de la cabine, presque tout le monde est prêt. Je demande à aller aux toilettes car je sens ma bite échapper à mon contrôle. Une fois arrivé dans les toilettes, je ne branle et éjacule en peu de temps. Putain, la vue de la bite du prof m'a fait un super effet. Sur le chemin du retour je rencontre le prof il me dit :
– Ca va mieux ? Moi aussi il faut que j'y aille, attends quelque secondes, j'arrive.
– Ok Monsieur.

Il part dans les toilettes et là je ne peux n’empêcher d'aller voir. Je suis dans le toilette a côté, il y a un trou, je regarde et là je vois Mr LIRANSK bandant, sa bite fait au moins 22 cm bien veinée, un bon gland circoncis. Il chuchote : « putain quel cul ce gosse j'aimerai le baisé, je suis sûr qu'il ne dirait pas non ».
Il se branle, je bande à nouveau, merde mon genou cogne la cloison.
– Il y a quelqu'un ? Crie t'il
Je réponds un petit « oui ».
– Mais qui est ce ?
– Ben moi, Daniel.
– Ok tu m'espionnes hein, ben viens dans le toilette avec moi.
– Ok Monsieur

Il entrouvre la cabine et j'entre, il est toujours en train de bander mais ne touche plus sa bite et moi aussi je bande dans mon maillot.
– Alors petit cochon, tu me mattes ?
– OUI Monsieur.
– Et alors je vois que ça te fait bander.
– Oui, surtout quand j'ai vu votre bite tout à l'heure.
– Moi aussi ça m'a fait de l'effet de voir ton cul, dis-moi tu n'es plus puceau du cul ?
– Non j'ai été dépucelé par tonton.
– Humm, il a dû se régaler le cochon.
– Oui j'ai beaucoup aimé, je vois d'ailleurs que cela vous fait bander de plus belle.
– Daniel enlève ton maillot.
– Ok Monsieur.
– Non, appelle-moi Ihlam
– ok Ihlam

Pendant que j’enlève mon maillot, le prof enlève le sien. On est nu tous les deux, bandants comme des taureaux. Puis il me demande
– Tu veux me sucer chéri ?
– Oh oui Ihlam !
J'embrasse son gland, le lèche, le suçote et enfin l'embouche. Ihlam gémit :
– Putain, tu suces bien.
– C'est tonton qui m'a appris et papa.
– Ah d'accord, et tu aimes ça ?
– Oui !!!! ihlam
– Relève-toi que je t'embrasse.
Ihlam me roule une pelle, je suis lové contre son torse poilu.
– Bon écoute, on fait ça vite car, j'ai confié le groupe pour un moment aux autres maîtres-nageurs, alors on va jouir tous les deux et après on y retourne. T’inquiètes pas on va avoir des occasions de se voir alors tu auras des cours de sports particuliers. Il me dit tout ça avec ses yeux noirs qui brillent.
– Aller viens que je te suce un peu aussi.
– Oh oui, Ihlam, c'est bon !!!!! Je vais éjaculer, Ihlam avale mon sperme et viens m'embrasser, j'adore ces baisés spermiques.
– A ton tour !
Humm ! Je suce mon prof, je touche ses couilles qui durcissent, il ne va pas tarder à larguer son sperme. Quelle quantité !!! Ça déborde de ma bouche, le goût est un peu amer mais pas mauvais. On s'embrasse à nouveau, notre étreinte est plus longue, je me frotte à lui comme une femelle en chaleur, mais sur un ton ferme il me dit :
– Bon aller ça suffit, il faut y aller. Remettons nos maillots, lavage de bouche et on y retourne, par contre je vais devoir inventer une punition car je vais dire que tu as mis beaucoup de temps dans les toilettes et, vis à vis des autres, tu seras punis, mais je pense que cette punition va te plaire (clin d’œil).
En sortant il me tapote les fesses et dit :
– Je m'occuperai d'elles la prochaine fois

Arrivé au bassin les maîtres-nageurs sont soulagés :
– Ah enfin vous voilà !
– Ce jeune garçon a mis un temps fou dans les toilettes il y aura des sanctions de toute manière, et je vais m'en occuper particulièrement.
Le maître-nageur rétorque :
– allez savoir ce qu'il faisait dans les toilettes !!
– Je n'en sais rien, en attendant ils vont bossés ces petits.

Une fois la séance terminée je ne suis retrouvé avec Ihlam dans la cabine nous nous sommes embrassés, frottés, mais rapidement habillés. Il m'a dit de ne pas m'inquiéter mais qu’il devait faire un exemple. En sortant il dit :
– Votre camarade n'a pas respecté les consignes, ainsi il devra venir me voir chaque jour de la semaine après les cours pendant un mois pour faire des exercices physiques complémentaires. Il y aura une entrevue avec le Proviseur et un avertissement aux parents. Voilà la sanctionne et que maintenant tout soit clair, je ne veux rien entendre.

Nous rentrons sans bruit dans le bus et, pour moi, commencent de nouvelles découvertes sexuelles avec Ihlam.


 Si vous souhaitez aussi témoigner sur ce blog de vos relations ou de vos fantasmes avec un homme de votre famille, ou avec un homme plus âgé ou plus jeune que vous qui pourrait être votre père ou votre fils, vous pouvez m'envoyer un message à l'aide du formulaire qui se trouve à droite ou du lien E-mail qui se trouve sur mon profil Blogger.


Bonne journée à tous !

25 commentaires:

  1. Je me souviens que quand je avais 20-25 ans, je nageais dans une piscine, sans aucun enseignant ou un instructeur. Mais il y était le gardien-sauveteur, prêt à toute éventualité, maladies soudaines des navires nageurs, etc. Je ne peux pas vous dire combien je me masturbais à le penser. J'allais juste pour lui !!!

    Belle la dernière image: un visage légèrement crémeux, avec des gouttes douces.

    voilà mon dernier post:
    http://menforxersex.blogspot.it/2015/01/daniel-garofali-bypar-maurice-pegasi.html

    bonne journée mon Damien aux fantasmes heureux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Xersex.

      Dommage que tu n'aies pas pu pomper ce maître-nageur et que tu devais te contenter de te branler en pensant à lui.

      Bonne journée - Bisous.

      Supprimer
    2. Eh oui ! On ne peut pas tout avoir, c'est certain, sauf dans nos rêves les plus fous :)

      Supprimer
  2. Bonjour Damien!
    WAOUH cela m'a fait terriblement bander!!!!
    Vraiment très excitant!!!
    Je te souhaite une bonne journée et à très bientôt ;-)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Opti-mix-tic.

      Ce récit t'a-t-il rappeler de vieux souvenir pour te faire bander ainsi ? Un prof d'EPS qui te faisait fantasmer peut-être ?

      Je te souhaite une bonne soirée - Bisous.

      Supprimer
    2. J'ai toujours eu que des profs femme en eps, donc pas de quoi avoir matière à bander lol
      Par contre lorsque je faisais de la natation il y avait plus que matière à bander!
      D'ailleurs j'ai un souvenir dans les douches d'un mec me complimentant sur le contenu de mon maillot de bain (le slip noir Adidas)!

      Supprimer
    3. Ah là, lui as-tu proposé de découvrir de plus près le contenu de ton Adidas noir ?

      Supprimer
    4. Dans un premier temps je me suis amusé à le chauffer un peu en prenant une douche en face de lka sienne avant de l'inviter à ce que nous allions dans l'une des douches ayant une porte!

      Supprimer
    5. Dans un deuxième temps, vous avez fermé la porte et nous ne pouvons donc pas savoir ce qui s'est passé à l'intérieur.
      Il ne nous reste plus qu'à imaginer et j'ai beaucoup d'imagination :)

      Bonne soirée - Bisous.

      Supprimer
    6. Je lui ai pris la main et je l'ai posé sur mon paquet!
      Je lui ai demandé tu veux t'en occuper, ce à quoi il n'a point refusé!
      Je lui ai posé mes mains sur ses épaules pour qu'il s'abaisse et fasse ce qu'il devait faire et qu'il fit bien!

      Supprimer
    7. Et toi, tu ne t'es pas occupé de ce qu'il avait sous son maillot ?

      Supprimer
    8. Bien entendu une fois qu'il se soit occupé de moi ce fut son tour de l'honorer comme il se doit!

      Supprimer
    9. Sympa ! De telles aventures devraient arriver plus souvent quand on va à la piscine :)

      Bonne fin de soirée - Bisous.

      Supprimer
    10. Le genre d'expérience qui n'arrive qu'une seule fois et fort heureusement que le mec me plaisait!
      Et également heureusement que nous nous sommes pas fait repérer!
      Bonne journée!
      Bisous

      Supprimer
    11. Bonjour Mister Opti-mix-tic.

      C'est sûr que ce genre d'aventures n'arrive malheureusement pas tous les jours. C'est vrai aussi que vous auriez pu vous faire repérer mais il faut parfois savoir prendre des risques pour vivre des moments palpitants :)

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
    12. Je te souhaite un très agréable weekend cher mister Damien!

      Bisous

      Supprimer
  3. Bonjour Dada ,

    Superbe récit que tu nous propose là - grand merci au Vicomte de l'Amour de nous proposer cette belle expérience

    Je te souhaite l'Ami un agréable weekend rempli de bons plans bien juteux

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Melvin.

      Oui, remercions le Vicomte d'avoir partagé avec nous cet excitant récit.

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
  4. Et bien, Mr le Vicomte (de l'Amour, de la Lêche et de maintes autres Terres - de débauche - apparemment), vous allez me rendre jaloux, que dis-je, nous rendre jaloux! Jamais pu faire quelque chose avec le moniteur de natation, et pourtant ce n'est pas faite d'avoir eu envie, de lui avoir fait des sourires, d'avoir tourné autour et même de lu avoir mis discrètement la main sur ses cuisses poilues. A croire qu'il avait eu déjà été au contact d'ados chaud du slip et qu'il savait les répérer et les éviter "vade retro Satanas"! Mes compliments.
    Vous étiez même indiscret, voire vous mettiez vos parents en danger en "crachant le morceau" devant un adulte dont vous n'étiez pas sûr! mais, il y a toujours un peu de chance pour les coquins...
    Bon, nous n'avons pas tout perdu car on était dans une équipe de hand-ball, où nous n'étions pas mauvais, ce qui permettait des compétitions avec des autres clubs, et là, les voyages en bus avec un moniteur de hand naïf et aveugle face nos avances, cela nous a ouvert des perspectives....
    En tout cas, si j'avais eu un moniteur de natation comme le slip blanc de ci-dessus, ce n'est pas dans l'équipe de hand dans laquelle on se serait mis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui ! Quand on veut draguer quelqu'un, ça ne marche que si la personne en question a aussi envie d'être dragué. C'est d'autant plus vrai pour un ado avec un adulte, celui-ci est d'autant plus méfiant. Mais, apparemment, si tu n'as pas pu avoir le moniteur de natation, tu as eu plus de chance avec celui de handball :) Il faudra nous raconter ça.

      Supprimer
    2. en fait d'Anonyme (coup de doigt), c'est Charles Six - mais certains m'auront reconnu -

      Supprimer
    3. Salut Charles !

      Je crois que tu n'as franchement rien a envier au Vicomte avec qui tu devrais certainement bien t'entendre. Je pense savoir que tu as largement de quoi satisfaire tes besoins sexuels ;)

      Bon dimanche - Bisous.

      Supprimer
  5. toujours aussi sexe et ardent...
    les effets ne se laissent pas attendre je te le confirme !!!!
    entre les mots et les images je suis fin prêt pour m'occuper de mon BB
    BISES

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christian,

      Tout le mérite de ce récit et des effets qu'il produit sur toi est à mettre au crédit du Vicomte de l'Amour (un pseudo bien sûr - je ne connais pas la véritable identité de ce contributeur anonyme).

      Bon weekend avec ton BB - Bisous.

      Supprimer