lundi 4 mai 2015

Papa vient me réveiller


Il n'y a pas à dire mais papa est très astucieux. Il a trouvé le truc pour me réveiller rapidement...






























Mais cela, c'est dans mes rêves parce que dans la réalité ça ne se passe pas du tout comme ça :(


Bonne semaine !

42 commentaires:

  1. Halala.. ça remplacera sa branlette du matin en solitaire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir mon ami Xaber,

      Très heureux de te revoir, j'espère que tout va bien pour toi sous le soleil de Montréal.

      Bonne soirée - Bonne semaine - Bisous

      Supprimer
  2. en effet, il remonte à dormir comme un ange, après un tel éveil!

    merci pour ton commentaire ici
    http://menforxersex.blogspot.it/2015/05/gays-brain.html

    bonne semaine nouvelle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et s'il se rendort après un tel réveil, c'est pour être de nouveau réveillé de la même manière :)

      Bonne journée - Bisous.

      Supprimer
  3. Bonsoir
    Le weekend est terminé et Philippe est venu passé la soirée avec moi et me faire un compte-rendu de ce qui s'est passé avec son fils. Il vient de rentrer chez lui.
    Je travaillais aujourd'hui mais j'ai fini à 20h00, on avait un banquet à midi.

    Comme prévu, Loïk est arrivé jeudi soir avec sa copine. Ils sont repartis en ce milieu d'après midi.
    Et bien non, ZobàDada, ils ne sont pas venu annoncer que Philippe et sa femme allaient être grand-parents comme tu l'avais pensé.
    Tout c'est bien passé. Loïk a été très naturel avec son père. Il a quand même fait en sorte de pouvoir lui parler seul à seul. Philippe s'y attendait. Loïk a voulu savoir comment son père avait pu changer de sexualité. Philippe lui a répondu qu'il ne savait pas trop lui expliquer mais qu'à cause des sentiments pour son ami (moi), il ne voulait pas revenir en arrière. Loïk a évidemment redemandé qui était cet ami et s'il le connaissait mais Philippe n'a pas voulu lui répondre. Loïk, comme l'autre fois, en a conclu que son père ne voulait pas tout dire qu'il lui cachait des choses. Il a gêné son père quand il lui a sorti qu'il pensait savoir qui était cet ami. Mais la discussion c'est arrêté là. Apparemment Loïk a tout raconté à sa copine, il l'a dit à son père, mais elle a fait comme si de rien n'était.
    Même si je n'en ai pas de preuve, je reste persuadé que Loïk sait que je suis l'ami de son père. Et Philippe commence a pensé que j'ai raison.
    Qu'en pensez-vous ? Donnez moi votre avis s'il vous plait.

    Bonne nuit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Corentin et merci de venir nous donner des nouvelles de ce weekend que tu redoutais.

      Finalement, ça s'est plutôt bien passé entre Philippe et son fils. C'est normal que Loïk en ait parlé à sa copine et je pense qu'elle adopte la bonne attitude en ne se mêlant pas de cette histoire.

      Si Loïk pense savoir qui est l'ami de son père, il est probable qu'il ait deviné qu'il s'agissait de toi, à moins qu'il n'y ait un ami très proche de son père - et davantage de son âge - à qui il pourrait penser.
      Vu qu'il semble insister et qu'il reproche à son père de ne pas tout lui dire, c'est peut-être le moment de le faire ou alors Philippe devra trouver une bonne explication - que Loïk pourrait accepter - pour justifier qu'il ne peut pas révéler actuellement de qui il s'agit.

      En tout cas, il me semble que tout cela est maintenant bien engagé.

      Bonne semaine - Bisous.

      Supprimer
    2. Bonsoir ZobàDada
      Philippe était avec moi tout à l'heure et je lui ai fait lire ta réponse. Nous sommes d'accord avec toi, cela se passe plutôt bien avec Loïk. Philippe ne partage pas ton opinion quand tu dis que c'est peut être le moment de tout dire. Mais il pense qu'il ne faudra pas trop tarder. Il aimerait avant que la maison soit vendue et avoir trouvé un appart (on en visite un demain).
      Quant à trouver une bonne explication que Loïk pourrait accepter pour justifier son silence sur l'identité de "l'ami", on ne voit pas laquelle. Philippe pense qu'on ne peut pas raconter de mensonges qui nous exploseraient à la gueule quand la vérité surgira.

      Mais tu as raison, tout est bien engagé. Pourvu que ça dure !

      Supprimer
    3. Bonsoir Corentin

      Vous êtes bien sûr, et surtout Philippe, les mieux placés pour savoir quel est est bon moment pour tout dire à Loïk. Je suis bien d'accord avec vous pour dire qu'il ne faut pas trouver n'importe quel prétexte pour justifier le silence sur ton identité, et surtout pas des mensonges qui envenimeraient la situation par la suite.
      Le mieux est encore que Philippe soit sincère avec Loïk. Il peut par exemple lui dire qu'il comprend son désir de savoir qui est l'homme qu'i aime mais que vous n'êtes pas prêts pour en parler, qu'il souhaite d'abord régler les modalités de la séparation et que, par respect pour la mère de Philippe, il ne souhaite pas que la relation future vienne tout compliquer.

      Je vous souhaite que tout se passe bien pour la suite, que vous trouviez rapidement l'appartement qui vous convient et que la maison de Philippe trouve aussi très vite acquéreur.

      Bonne fin de soirée - Bisous.

      Supprimer
  4. Cela fait deux semaines que je me suis mis à lire ce blog. J'aime bien, ça change un peu des autres blog. A lire les témoignages on voit que d'autres ont des parcours particuliers et on se sent moins seul.
    Je vais vous parler de mon plus grand amour que j'ai pourtant perdu.

    Il y a 6 ans j'ai rencontré Yohann. C'était sur un lieu de drague bordant un étang artificiel où j'allais régulièrement. Il y a des plages où l'on peut bronzer l'été et on peut se baigner. D'un côté de l'étang, c'est fréquenté par les hétéros de l'autre par les gays. On ne peut accéder en voiture du côté gay que par un chemin assez défoncé qui garantie une certaine tranquillité. Il y a pas mal de fourrés, arbres et autres végétations pour consommer sur place.
    Lorsque j'ai vu Yohann, c'était en hiver, il était assis dans sa voiture (en fait la voiture de sa mère) et observait ce qui se passait et qui arrivait et qui partait. Mais c'était évident qu'il était homo. Il n'osait pas descendre de voiture, il avait l'air timide. Et il y avait beaucoup de vieux qui lui tournait autour, il n'avait pas l'air emballé. Je l'ai observé pendant un moment et je lui ai souri. Il m'a souri aussi. Il me plaisait beaucoup malgré qu'il faisait très jeune. Finalement, il est sorti de la voiture et m'a rejoins dans le bois. Un vieil habitué nous a suivi mais je lui ai demandé de pas me casser le coup puisque de toutes façons le jeune n'irait pas avec lui. Le vieux, sympa, m'a laissé seul et le jeune mec s'est approché.
    Tout de suite on s'est embrassé j'ai senti que ce mec pouvait bien me convenir. J'allais être comblé au delà des mes espérances.
    Je suis du genre calin et ne suis pas pressé pour baiser. D'ailleurs on ne baisera pas cette fois là. On s'embrassera, se caressera se sucera mais rien d'autre. Je lui demande son prénom. Yohann. Son âge. 18 ans. Il me demande la même chose. Je réponds.
    Gauthier 33 ans.
    En palpant son pantalon jogging, je sens son érection et je constate que Yohann doit être mieux monté que moi et je lui fait remarquer. Il me réponds que moi aussi j'ai l'air bien monté. Moins que lui en tout cas.
    Je me rends fou de ce garçon et j'ai très envie de le revoir. Peut être même en faire une relation régulière et amoureuse. Avant que l'on se quitte je lui propose. Il m'offre un magnifique sourire et accepte que l'on se revoit. On se donne rencard pour le lendemain.
    Toute la soirée je ne penserais qu'à lui, je me masturberais en pensant à ses caresses et ses baisers. Je suis dingue de lui et ça ne s'arrêtera pas. Je pense être déjà amoureux. Je l'ai déjà été mais jamais aussi vite.
    Le lendemain, je suis au rendez-vous en avance, je suis impatient. Enfin il arrive. J'ai droit à un magnifique sourire. Je craque et je lui dit que je n'ai pensé qu'à lui depuis la veille. Visiblement cela lui plait. On cherche un coin tranquille pour éviter les vieux habitués trop collants. Comme la veille, on s'embrasse (j'adore et lui aussi), on se caresse, se suce et se branle mais s'en aller plus loin bien que j'en ai très envie. Mais je ne veux pas le brusquer. La veille il m'a confié ne pas être puceau mais ne pas avoir non plus une grande expérience.
    Une chose est sûre, c'est définitif, je l'aime et je veux que l'on s'appartienne. Au moment de se quitter je lui donne mon numéro portable et je lui propose que la prochaine fois, on se voit chez moi, bien au chaud. Il accepte.
    Il m'appellera dés le lendemain et viendra me retrouver le soir même à mon appartement. Nous ferons l'amour. Complète cette fois. Je suis totalement abandonné à lui et il se donnera totalement à moi. Nous sommes dés ce soir là un couple amoureux. Je vais l'aimer plus que tout. La semaine suivante, je lui donne un double des clés de mon appartement.
    On est heureux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Gauthier et merci pour ton témoignage.

      Tu nous dis que votre relation a commencé il y a 6 ans et que vous étiez heureux mais que, malheureusement, tu as perdu ce grand amour. J'en suis vraiment désolé. Peux-tu nous expliquer, si ce n'est pas trop indiscret, comment tu as perdu Yohan ?

      Bonne fin de journée et à bientôt - Bisous

      Supprimer
  5. Bonjour Dada ,

    Je pense que nous devons être nombreux à souhaiter être réveillé de cette façon.....miam

    Merci pour ton article et les photos jointes

    Belle semaine - bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Melvin,

      En effet, je crois bien que beaucoup aimeraient être réveillé ainsi ou réveiller un jeune copain de la même manière. Mais, il y en a peut-être qui ont cette chance-là :)

      Bonne fin de journée - Bisous.

      Supprimer
  6. Yohann est un très beau garçon, masculin et doux à la fois. Il n'a beau avoir que 18 ans tout chez lui me plait physiquement, moralement, sexuellement. Je suis fier d'être avec lui et le présente à tous mes amis qui ne m'ont jamais vu comme ça. Et j'ai de la chance, Yohann m'aime tout autant.

    Les mois passent. Quelques inconvénients que nous arrivons à gérer. Avec l'amour tout est possible.
    Ces inconvénients sont que Yohann ne peut pas toujours faire ce qu'il veut et comme il le veut.
    A 18 ans il est étudiant et habite encore chez ses parents. Son père a instauré des règles à respecter tant que Yohann vivra chez ses parents. Qu'il soit majeur ni change rien.
    Il y a des horaires à respecter, ne pas négliger ses études car son père ne veut pas payer pour rien (ça c'est normal). Yohann doit demander la permission pour emprunter la voiture. Pas questions de sortir tard les veilles de cours. Et tout un tas d'autres règles.

    Je peux en comprendre certaines mais d'autres non. Je les acceptent toutefois et je me dis que ce n'est que temporaire. Cela va s'assouplir avec le temps et petit à petit Yohann sera de plus en plus libre. Et un jour ses études seront terminées. Son père abolira les règles et Yohann pourra faire ce qu'il veut même s'il continue dans un premier temps à vivre chez ses parents.

    Yohann ne peut pas se permettre de faire un coming out à ses parents tant qu'il est encore étudiant sinon son père lui couperait les vivres et le foutrait dehors. Son père est en effet très homophobe et Yohann en a peur. Si son père le mettait dehors, il pourrait s'installer chez moi. Mais je ne peux pas lui demander de s'assumer dans des conditions pareilles. Il n'est pas prêt pour cela.
    Alors j'accepte de subir aussi les règles de son père. J'aime Yohann c'est normal. On aura tout le reste de notre vie ensuite pour en profiter pleinement.

    Malheureusement, ces putains de règles et la peur de Yohann que son père apprenne son homosexualité, vont finir par me bouffer la vie. Chaque fois que nous aurons un conflit Yohann et moi sera à cause de cela.
    Je vais finir par en avoir marre des rendez-vous manqués, des projets avortés comme ce weekend prolongé en Corse que j'ai eu mauvaise de devoir annuler parce Yohann n'a pas pu se libérer. Marre de passer après les règles de son père, de ne pas l'avoir auprès de moi aussi souvent que je le souhaiterais, de dormir seul après l'amour et qu'il ne passe la nuit chez moi que certains weekend.
    Je vais lui en faire le reproche de plus en plus souvent. A chaque fois, on s’engueulera. A chaque fois, on se réconcilie et je promets que je serais plus patient. A chaque fois, au bout d'une période de calme, je gâche tout. Je crève de ne pas avoir mon mec avec moi. Je l'aime, je l'ai dans la peau, il est à moi et personne ne va m'empêcher de l'aimer pas même son père. Je décide que je vais me rendre chez ses parents et leur dire que je suis le mec de leur fils. J'en parle à Yohann d'abord car je veux qu'il soit avec moi pour cette révélation sinon j'irais seul. Yohann prend peur. Il appelle Laurent, mon meilleur ami, qui débarque en trombe chez moi, me fait la morale et m'empêche de commettre cette folie. Je me calme, veux me faire pardonner par Yohann. Il me dit qu'il me pardonne. Il n'en est rien.
    J'ai tout gâché. Après deux ans de bonheur et d'amour, tout est fini et je ne le sais pas encore. Je suis dans mes petits souliers, je sais que j'ai fait une grosse bêtise. Quelques jours plus tard, Yohann me quitte. Il n'a pas aimé la menace que dans ma connerie j'ai fait peser sur lui. Il me reproche mon impatience et que dans ce contexte, il ne peut se permettre que je le mette en danger vis à vis de son père.


    RépondreSupprimer
  7. Si vous permettez je reprendrais la suite de mon histoire plus tard car j'ai eu des soucis avec mon texte que j'ai dû raccourcir et là je n'ai plus le temps de vous raconter la suite car je dois m'absenter.
    Merci de votre compréhension

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Gauthier,

      Merci pour tes explications sur la triste fin de ton histoire d'amour avec Yohann. Il est vrai que lorsqu'on est obligé de se cacher, les relations ne sont jamais simples. Je ne connais pas beaucoup de couples qui peuvent résister longtemps aux frustrations et aux tensions que cela génère. A vrai dire, je n'en connais pas. C'est un des grands problèmes auxquels les homosexuels sont confrontés quand ils sont entourés d'homophobes. Dans votre cas particulier, la différence d'âge entre toi et Yohann ne devait pas arranger les choses.
      Avouer à son père homophobe qu'on est homosexuel, ce n'est déjà pas facile. Devoir lui dire en plus que l'homme qu'on aime a 15 ans de plus, c'est quasi impossible, surtout quand on est encore dépendant financièrement de ses parents.

      Franchement, je comprends tes frustrations et tes réactions en voyant que votre relation n'avançait davantage pas après deux ans alors que tu avais très envie de construire ta vie avec Yohann. Mais, je comprends aussi que Yohann ait pris peur après tes menaces de tout révéler à ses parents. A coup sûr, il n'a plus eu confiance en toi et il ne pouvait plus continuer sa relation avec toi avec cette menace d'être "dénoncé" à ses parents en permanence au-dessus de sa tête.

      Tout cela est bien triste, d'autant plus que votre rupture n'est pas due au fait que vous ne vous aimiez plus. C'est l'homophobie ambiante, et surtout celle des parents de Yohann, qui est la cause de tout ce gâchis.

      Je te souhaite une très bonne soirée - Bisous.

      Supprimer
    2. Voici la suite de mon histoire :

      Je le supplie de me pardonner, je fais la promesse de me ressaisir et d'être plus patient. Je lui dis que je l'aime et que je sais que lui aussi m'aime, qu'il ne peut pas me laisser comme cela. Le mal est fait, il ne veut rien entendre bien que je sente qu'il a des regrets. Il s'en va après m'avoir rendu les clés de l'appartement.
      J'attends deux ou trois jours pour calmer l'affaire. Je commence à lui téléphoner plusieurs fois par jour, envoyer des tonnes de sms. Comme il ne répond pas , je me pointe à la sortie de la fac. Il le prend très mal et me dis que je le harcèle. Je ne m'en rends même pas compte.
      A nouveau, Laurent, mon meilleur ami, est appelé à la rescousse. Il m'engueule et me demande de cesser tout cela car je m'enfonce aux yeux de Yohann. Que s'il y avait une chance de le récupérer, j'étais en train de la détruire. Je demande une entrevue avec Yohann, que je vais m'excuser. Laurent fait passer le message. Yohann accepte de venir chez moi à condition que Laurent soit là.
      Je me dis que je vais avoir la chance de tout recoller. Je m'excuse, étale mes sentiments. Je vois que Yohann souffre de la situation. Je comprends qu'il m'aime mais il ne veut plus avoir à faire avec moi. Il ne me croit pas quand je dis que serais plus patient car c'est ce que je dis à chaque fois. Et en le menaçant de tout dire à ses parents, j'ai franchi la ligne de non retour, il n'y a plus de confiance. Laurent me fait comprendre que je dois laisser partir Yohann. Je l'aime, je ne veux pas. Laurent dit que c'est justement par amour que je dois le laisser partir. Alors je le laisse partir.
      Laurent dit qu'il sera là pour me soutenir, que je peux l'appeler quand je veux pour parler si j'en ai besoin. Il dort chez moi cette nuit là, sans doute pour me surveiller. D'autres amis m'apporteront leurs soutiens. C'est sympa, du moins au début.
      Au bout d'un certain temps, j'en ai marre de leur sollicitude mais j'essaie de ne pas leur montrer.
      Un jour, je craque au boulot, je suis à bout. Le médecin me mets en arrêt pendant 4 mois.
      Grâce à Laurent et d'autres amis et aussi grâce à mon repos forcé, je vais mieux et peux reprendre le boulot. Ma maman dont je suis très proche est là pour s'occuper de moi. Elle aimait beaucoup Yohann. Je recommence à sortir et à essayer de passer à autre chose.
      Je vais me faire des tas de mecs, faire des tas de partouze alors qu'avant c'était une chose assez rare chez moi. Je me drogue de sexe. Je suis toujours aussi amoureux de Yohann alors je fais du sexe pour compenser et pas toujours protéger alors que j'étais très sérieux avant avec ça. Je ne mettais pas de capote avec Yohann, mais on était en couple. Là je deviens carrément insconcient et j'y prends goût.
      Mais je vais faire bien pire.
      Je commence à draguer sur le Net. Je ne le faisais pas avant. C'est comme cela que je rencontre Joffrey.

      (Il est tard, je reprendrais la suite demain ou après demain si vous le permettez car mon histoire n'est pas terminé)

      Supprimer
    3. Bonjour, c'est Gauthier. Voici la suite de mon histoire :

      Avec Joffrey, on tchatte sur le Net. Il dit qu'il recherche un plan baise dépravée et si possible sans capote. En d'autres temps, je n'aurais pas dit oui. Mais là je réponds que cela m'intéresse en précisant quand même que j'aime aussi les caresses et embrasser. Joffrey dit qu'il n'y a aucun problème. On se donne rencard chez lui.
      Je ne suis pas déçu. Joffrey a une quarantaine d'années, il est beau mec, très masculin et sympa. On se baise l'un l'autre sans retenue et sans capote. Après on discute. Je parle de Yohann. Joffrey me dit qu'il a déjà été amoureux mais que depuis que c'est fini, il ne veut plus de relation amoureuse. Il veut bien avoir des plans réguliers avec des gars mais seulement si c'est pour de la baise. Les sentiments s'arrêtant à des relations amicales. Mais il veut bien me revoir.
      On se revoit, de temps en temps puis de plus en plus souvent. Pas seulement tous les deux. On sort dans les saunas et les boîtes homo pour faire des plans cul à plusieurs. Quelquefois on baise seulement à deux lui et moi.
      Joffrey me dit qu'il a des tas de perversions. J'avais commencé à le constater mais je veux en savoir plus. Il me propose de me présenter 5 copains à lui avec qui il a des habitudes de baise. Ensemble ils pratiquent de la baise BDSM et le fisting en plus des baises classiques. Ils ont d'autres pratiques mais qu'il préfère m'en parler plus tard. Le BDSM et le fisting, j'ai jamais fait, c'était pas mon truc. Mais maintenant, pour compenser la perte de Yohann je suis près à essayer n'importe quoi.
      On baisera avec ses potes plusieurs fois et je me laisserais aller à ces nouvelles pratiques pour moi. J'aime mais sans plus. Finalement, Joffrey et ses potes me révèlent leur autre perversion. Ils sont zoophiles et font des plans baises avec le labrador d'un des gars et le berger belge d'un autre qui ont été dressés pour ça. Je suis secoué d'apprendre ça mais pourtant dans les semaines qui suivront, je me ferais saillir et sucerais la bite des clébards plusieurs fois. Je refuserais par contre d'enculer les chiens, ce que font pourtant les potes de Joffrey.
      Je commence à me rendre compte que je touche le fond. Je fais des trucs qui ne me ressemblent pas. Alors je prends mes distance avec ses potes mais tout en continuant à côtoyé Joffrey car on est devenu amis.
      On continue nos sorties et nos partouzes. C'est comme ça qu'on se retrouve un soir invités chez un mec qui a organisé une touze de 17 participants homo et bi. On s'éclate, je me fais le plus de mecs possible, à 2, à 3, à 4 ou plus à la fois.
      Joffrey fait de même.
      Quelques semaines passent, je tombe malade. Je fais un test de dépistage. Je suis séropositif. Joffrey aussi. On a tous les deux été contaminés à la partouze de 17 mecs.
      Je suis effondré, mon médecin me mets en arrêt maladie. Joffrey le vit mieux que moi. Il était plus préparé que moi, vue ses pratiques, à l'éventualité d'une contamination. Ce n'est pas mon cas car avant de sombrer dans la déchéance suite à la perte de Yohann, j'utilisais toujours la capote sauf dans mes relations suivies.
      Je décide de n'en parler à personne en dehors de Joffrey et de Laurent mon meilleur ami qui me fait comprendre que je dois me ressaisir et surtout me soigner.
      Je n'en parle pas à ma maman, cela lui ferait trop de mal, elle qui nous a élevés seule, mon petit frère et moi, après la mort de notre père. Je ne veux rien dire non plus à mon frère, j'ai trop honte.

      Je commence un traitement. Le médecin spécialiste vih, me propose d'intégrer un groupe de parole car il sent que j'en ai besoin pour ne pas sombrer complétement.
      J'accepte du bout des lèvres.

      (la suite à venir)

      Supprimer
  8. Si ton papa ne te réveille pas ainsi tous les matin, change de papa et adoptes-en un autre.
    Pour info, je suis adoptable.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà une idée qu'elle est bonne :)

      Bonne soirée - Gros bisous.

      Supprimer
  9. Suite de l'histoire de Gauthier :

    Je me rend à ma première réunion du groupe de parole sans conviction. Mon ami, Laurent, m'oblige à m'y rendre. On m'a casé dans un groupe où tous les participants sont des contaminés récents (moins de trois ans). Je vais être le plus récent contaminé du groupe. Le groupe compte 12 personnes avec moi. Je pensais être entouré d'autres mecs homo et bisexuels, mais ce n'est le cas que pour 8 d'entre nous. Les quatre autres sont deux mecs et deux femmes hétéros mais tous séropositifs. Cela ne me plait pas, je suis mal à l'aise.
    Le groupe est dirigé par deux animateurs. Une femme psychologue et un mec bénévole qui s'appelle Sostène et qui sert de parrain aux membres du groupe. Sostène est homo, il a mon âge et est séropositif depuis plus de 10 ans. Il est là pour nous soutenir et nous faire comprendre que notre vie n'est pas fini malgré notre séropositivité.
    J'irai à plusieurs séances mais je ne m'intègre pas bien aux autres. Ils sont tous très sympas mais je ne veux pas me lier à eux. Je ne parle que le strict minimum. La psy et Sostène s'en rendent compte. Sostène décide de me prendre à part. On parle, il finit par me décider à me confier à lui. Grâce à lui, je m’intègre mieux au groupe, je fais moins la gueule. Je me ressaisis.
    Laurent m'aide aussi de son côté. Je finis par reprendre le travail. Et finalement j'arrêterais ma participation au groupe.

    Je suis séropositif depuis bientôt deux ans maintenant. Avec le temps, j'ai apprivoisé ma séropositivité. Je n'en ai plus peur. Au début, un des médicaments de mon traitement ne me convenait pas. Il me rendait malade et me foutais la chiasse. Et il n'était pas efficace pour moi. J'ai perdu 8 kg en quelques semaines.
    Le médecin m'a modifié le traitement. Il fonctionne, très bien même et je n'ai pas d'effets secondaires, j'ai repris mon poids normal. Le médecin dit que ma charge virale sera bientôt indétectable. Elle n'arrête pas de baisser.

    Je sors beaucoup moins, je suis devenu très casanier, télé, livres et vidéos. Je ne me comporte plus comme un débauché. Il m'arrive de baiser y compris sans capotes de temps en temps mais cela uniquement avec des séropositifs.
    Je suis toujours ami avec Joffrey, mais on baise que rarement ensemble maintenant. Je n'ai pas rompu mon amitié avec lui parce que ce qui est arrivé est seulement ma faute, je ne peux pas lui reprocher maintenant. Par contre, ses potes, je ne veux plus les voir car le BDSM, le fisting et la zoophilie, c'était vraiment pas moi. Je n'ai fait cela que pour de mauvaises raisons et je n'en suis pas très fier. Joffrey fait toujours ce genre de trucs, mais il l'a toujours fait, c'est sa nature. Il ne s'est pas assagi.

    Je croise parfois Yohann. Il a 24 ans aujourd'hui et n'habite plus chez ces parents. Il a terminé ses études et a parait-il un travail. Il semble heureux. Il ne sait pas ce qui m'est arrivé et la déchéance dans laquelle je suis tombé. Je ne lui en parlerais jamais. On se fait de petits signes de temps en temps quand on se croise. Je ne veux pas l'embêter. On ne s'est parlé que deux fois en coup de vent. Il me disait qu'il était content de me voir. Je faisais croire que j'étais pressé, comme cela il ne pouvait pas voir mes larmes. Je ne sais pas s'il a quelqu'un dans sa vie.

    Je l'aime toujours très fort et pour le reste de ma vie mais ma séropositivité à réduit à néant le moindre espoir de renouer une relation avec lui un jour. De toutes manières, il y a déjà quatre ans qu'il ne m'aime plus.
    J'ai tout gâché par mon manque de patience. Tout est de ma faute. Sinon peut être que nous vivrions ensemble et que nous serions heureux. Je ne peux m'en prendre qu'à moi et à personne d'autre. Et j'ai été bien puni.

    Alors si vous aimez, ne faites pas les mêmes conneries que moi.

    Voilà, c'était l'histoire de mon amour perdu.
    Merci de l'avoir lue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Gauthier.

      Je te remercie beaucoup pour ce témoignage très courageux.

      A bientôt - Gros bisous.

      Supprimer
    2. Bonsoir Gauthier
      Mon copain Philippe et moi même avons lu ton histoire. C'est très bien écrit. Il y a beaucoup d'émotion, on la ressent bien.
      Nous sommes désolés pour toi que cela finisse aussi mal. Nous te souhaitons beaucoup de courage et de bonheur auquel tu as droit.

      Bisous

      Supprimer
    3. Julien 22 ans6 mai 2015 à 02:52

      Gauthier, je viens de lire ton histoire. Je pense que tu es un mec bien. C'est dommage que Yohann ne puisse s'en rendre compte maintenant.
      Je ne sais pas si ça peut te consoler mais après avoir lu ton histoire j'ai compris que je devais être plus sérieux dans ma sexualité et que je devais faire attention à me protéger systématiquement ce qui n'a pas toujours été le cas jusqu'à présent.

      Je t'embrasse

      Supprimer
    4. Triste histoire que celle de Gauthier. Effectivement c'est un gros gâchis.

      Supprimer
    5. Gauthier
      Etre séropositif n'est ni une honte ni une fatalité. Tu as encore beaucoup de choses à vivre.
      Je suis séropositif depuis 23 ans, en parfaite santé, un excellent moral par lequel je vis très bien.
      Fais du sport, muscle toi, mange sainement et je peux t'assurer que tout ira bien. Et ta vie sexuelle n'est pas fini non plus.
      La mienne avec mon compagnon est très bien remplie.
      Courage. Bisous

      Supprimer
    6. Bonjour à tous et merci pour vos messages si sympathiques à l'attention de Gauthier.
      Il est possible que Yohann se sente aussi responsable de la rupture et la regrette tout autant que Gauthier.

      Je comprends, Gauthier, que ce soit difficile pour toi de parler avec Yohann. Tu l'aimes encore trop et tu ne veux sans doute pas lui montrer ton émotion. Pourtant, s'il te fait encore signe quand vous vous rencontrez et s'il est disposé à te parler, cela veut dire qu'il ne t'en veut plus pour les pressions que tu as faites au moment où il n'était pas prêt à assumer devant ses parents. Aujourd'hui, il a pris de la maturité et est autonome par rapport à ses parents, ce qui change tout. Alors, pourquoi croire que plus rien n'est possible ? S'il n'était pas prêt à te pardonner, il détournerait la tête quand il te croise. Si c'est parce que tu as déconné après votre rupture et que tu ne crois plus être digne de lui, pourquoi ne pas le laisser en juger par lui-même. Comme le dit Eric, malgré ta séropositivité, tu as encore beaucoup de choses à vivre. Cela n'empêche pas d'encore aimer et être aimer.
      Ce serait peut-être une bonne idée de l'inviter à prendre un verre et de lui dire tout ce que tu as sur le cœur, tout simplement comme tu l'as fait ici. Tu n'as finalement rien à perdre mais éventuellement tout à gagner. Qu'en penses-tu ?

      Bonne journée - Bisous à tous.

      Supprimer
    7. L'histoire de Gauthier est la plus triste et la plus bouleversante qu'il m'ait été donné de lire sur le blog. Lionel en a été impressionné.
      L'amour, l’excès d'amour ou encore le manque d'amour et dans le cas de Gauthier la perte d'amour, nous pousse parfois à des extrémités incroyables.
      Gauthier s'est perdu lui même dans une vie qu'il qualifie de débauche à cause de la perte de l'homme de sa vie. Sans doute s'est-il abruti dans cette débauche pour oublier Yohann. En vain, parce que quand l'amour est trop fort, tu ne peux jamais vraiment l'oublier.
      Gauthier, je pense que l'analyse de ZobàDada est bonne et de bon conseil. Et comme le dit Erik, ta vie continue.

      Courage à toi
      On t'embrasse

      Supprimer
    8. Bonsoir François et Lionel.

      Merci pour votre commentaire si judicieux qui, je l'espère, encouragera Gauthier à parler à cœur ouvert avec Yohann.

      Bonne nuit - Bisous.

      Supprimer
    9. Gauthier
      Je comprends votre désarroi après la rupture avec Yohann. Comme le dit M.François N, l'amour peut pousser à des extrémités incroyables. Je suis bien d'accord avec lui.
      Vous avez l'air d'être plus apaisé à l'heure actuelle et cela c'est bien. Vous allez pouvoir passer à autre chose et vous reconstruire. Mais peut être que tout n'est pas perdu pour vous et Yohann.
      D'après ce que je comprends votre amour n'était pas en sens unique. Votre ami à 24 ans maintenant, il voit sans doute les choses différemment aussi. Vous vous êtes déjà parlé, la prochaine fois que cela arrivera, essayez d'aller plus loin dans la conversation. Intéressez-vous à ce que fait Yohann, s'il a quelqu'un dans sa vie, s'il en ait toujours au même point avec ses parents. Peut être que les choses ont évolué dans ce domaine. Il est plus autonome maintenant puisqu'il ne vit plus chez ses parents et qu'il a un travail. Il est peut être près à assumer plus ouvertement sa sexualité.
      Je pense aussi que vous devriez sans hésiter lui dire que vous l'aimez encore. Et si vous sentez que c'est réciproque ne le brusquez pas mais tentez de le revoir et de redémarrer votre histoire. Ne lui cachez pas ce qui vous est arrivé. Pas les détails, seulement les grandes lignes mais sans vous apitoyer sur vous même cela risque d'être mal interprété. Par contre dire la vérité vous permettra d'installer une nouvelle confiance entre vous. Et soyez patient, ne refaites pas les mêmes erreurs.
      Je vous souhaite bonne chance, je pense que vous la méritez.
      A bientôt

      Supprimer
    10. Bonsoir Jerôme,

      Merci pour votre message à l'attention de Gauthier. Je partage votre avis et pense aussi que Gauthier pourrait dire à Yohann par quoi il est passé après leur rupture mais sans entrer dans les détails les plus glauques. Si Yohann désire lui aussi donner une nouvelle chance à leur amour, ce serait bien qu'il lui parle de sa séropositivité en lui disant qu'il est conscient que ça peut poser problème. Si par contre Yohann ne souhaite pas retisser des liens, ce n'est sans doute pas nécessaire de lui en parler.

      Bonne soirée - Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
    11. Bonsoir ZobàDada
      Je vois que nous sommes d'accord sur ce qui concerne Gauthier.
      Je pense qu'il peut retenter sa chance avec Yohann sans le brusquer comme je l'ai dit. Faire son mea culpa serait un plus et permettrait de regagner la confiance de Yohann.
      Je suis d'accord aussi avec vous sur le problème de la séropositivité. Gauthier ne doit absolument pas la cacher à Yohann s'il sent qu'il y a un espoir que leur relation peut reprendre. C'est ce que je voulais dire, entre autre, quand je parlais de dire la vérité. Cela et aussi ne pas mentir sur la vie dissolue menée à une époque mais sans les détails sordides. Et, j'insiste sur ce point, sans s'apitoyer sur son sort parce que c'est contre productif.
      Il est évident que si Yohann ne semble pas intéressé par un nouveau rapprochement, lui parler de sa séropositivité est inutile.

      Bonsoir

      Supprimer
    12. Bonsoir Jerôme,

      Nous sommes sur la même longueur d'onde. S'apitoyer sur son sort est en effet généralement contre productif. Les hommes n'aiment pas ça ; au lieu de retenir l'être aimé, ça a plutôt tendance à le faire fuir.

      Bonne nuit - Bisous.

      Supprimer
  10. Bonsoir Mister Damien!
    Je te souhaite une belle et une bonne semaine!
    Bonne nuit et à bientôt ;)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Mister Opti-mix-tic

      Je te souhaite moi aussi une belle et bonne semaine.

      Bonne nuit - Bisous.

      Supprimer
    2. Dire que je me plains de ma rupture avec Romain !
      Heureusement pour moi, je n'en suis pas au même point que Gauthier à me vautrer dans ce type de débauche.
      Il est vrai que moi je suis animé par de la colère alors que Gauthier était animé par le désespoir. Cela ne fait pas réagir pareil.
      Gauthier, tu as tout mon soutien.
      Je t'embrasse. Bisous

      Supprimer
    3. Bonsoir Franck,

      Il est vrai que nous ne réagissons pas tous de la même manière face à une rupture. Certaines réactions font plus de dégâts que d'autres, et pour Gauthier, c'est lui qui a payé le prix fort. Heureusement, les blessures s'estompent avec le temps et Gauthier semble maintenant reprendre pied. J'espère que de ton côté la colère finira aussi par s'atténuer et que tu pourras aussi revoir ton neveu avec un peu plus de sérénité.

      Bon weekend - Bisous.

      Supprimer
  11. Bonsoir
    Je vous remercie à tous pour vos messages. Certains d'entre vous ont l'air de s'inquiéter pour moi. Mais je vous assure que je vais bien. Je ne m'apitoie pas sur mon sort même si certains semblent le penser.
    Je ne suis pas aussi optimiste que vous concernant un éventuel futur avec Yohann. J'ai bien reçu vos conseils pour essayer de renouer avec lui. Mais je ne forcerai pas les choses avec lui. J’essaierai d'avoir plus d'échanges avec lui si je sens que se soit possible mais c'est tout. La question sera réglée si Yohann a quelqu'un dans sa vie, je ne m'imposerai pas.

    Franck le dit, je me suis laissé emporté par le désespoir, c'est bien ça. Je n'en suis que le seul fautif.

    Merci encore
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Gauthier,

      Personne n'est parfait. Nous faisons tous des erreurs, des excès, des fautes impardonnables. C'est dans notre nature de nous laisser parfois emporter par nos passions et nos frustrations. On peut en tirer les leçons et aller de l'avant.
      Je pense que, dans ce que tu as vécu avec Yohann, ce sont surtout les circonstances qui ont causé la rupture. Ce que tu vivais était trop frustrant pour être supportable. Je crois que beaucoup d'autres dans cette situation n'auraient pas fait mieux que toi.

      Bonne fin de soirée - Bisous.

      Supprimer
  12. un papa qui sait vraiment bien s'y prendre pour réveiller son fils !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé, dommage que ça ne se passe pas comme ça dans la vraie vie :)

      Supprimer
  13. Gauthier le principal est que tu sois heureux...je pense à toi dans mes pensées et te dit d'avancer ou ton coeur est bien et heureux tu seras...bisous A+ Conrad de Lévis,Qc.Canada.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Conrad et merci pour ton message de sympathie à l'attention de Gauthier.

      Passe ici quand tu veux. En parcourant les articles et les commentaires, tu verras qu'il y a beaucoup de choses très intéressantes, bien plus que sur Google+

      Bonne fin d'année - Bisous.

      Supprimer