jeudi 16 juin 2016

Cinéma gay : Drôle de Félix et Presque rien


 Suite à l'article du premier juin, un visiteur du blog nous a envoyé une suggestion de film via le formulaire de contact qui se trouve dans la colonne de droite :
J'avais peut-être douze ans, quand j'ai vu un soir sur Arte le film "Drôle de Felix", où un homme ouvertement gay part à la recherche de son père. Il rencontre au fur et à mesure plusieurs personnes, et certaines scènes osées sont alors apparues. Je n'avais jamais entendu parler de l'homosexualité, et ça a été une révélation pour moi, même s'il a encore fallu quelques années pour "digérer" ça.

"Drôle de Félix" est un film d'Olivier Ducastel et Jacques Martineau, sorti en 2000. Je n'ai malheureusement pas réussi à le trouver en Streaming gratuit. Il est toutefois disponible en DVD ou en VOD.


Félix, jeune Dieppois dont la mère normande est morte récemment, profite de son chômage récent pour partir en auto-stop à la recherche de son père maghrébin qui habite à Marseille. Félix vit en couple avec Daniel, professeur de lycée, et lui donne rendez-vous cinq jours plus tard à Marseille. Il part avec un petit sac de voyage et un cerf-volant, ainsi que des médicaments pour soigner sa séropositivité. Au travers d'un voyage optimiste qui constitue un vrai road movie, Félix, toujours de bonne humeur et confiant en l'avenir, rencontre plusieurs personnages qui auraient pu être son petit frère, sa grand-mère, son cousin, sa sœur et son père :

  • Le premier, Jules, lycéen de dix-sept ans qui habite à Chartres, l'héberge une nuit chez lui en cachette de sa mère.
  • Ensuite Félix fait la connaissance de Mathilde, grand-mère énergique qui lui raconte sa vie et écoute la sienne. 
  • Il est pris ensuite en auto-stop par un cheminot qui, comme lui, aime les cerfs-volants et adopte une attitude optimiste de la vie. Ils font l'amour dans les champs, puis il le laisse à Montélimar. 
  • C'est au bord de la route qu'il rencontre le samedi suivant Isabelle (la figure de la « sœur »), mère de trois enfants qui doit les mener chez leurs pères respectifs pour y passer la nuit du samedi et la journée du dimanche. 
  • La dernière étape est à Martigues où Félix discute avec un pêcheur qui passe des heures au bord de l'eau à pêcher pour être tranquille et fuir une vie conjugale devenue ennuyeuse. Il conseille à Félix de ne pas aller voir son père qui n'a jamais cherché à le connaître et qui a peut-être voulu rejeter le fait d'être père. 

La dernière séquence montre Daniel arrivé à Marseille, les deux amis s'enlacent. Daniel s'est fait couper la barbe, c'est un autre homme...



"Presque rien" est un film de Sébastien Lifshitz sorti en lui aussi 2000. On aime ou on n'aime pas cette étude psychologique qui se déroule sur deux temps parallèles. Difficile à trouver en Streaming gratuit, je suis tombé tout à fait par hasard sur ce film en cherchant autre chose sur xvideos.com.


Mathieu, dix-huit ans, est en vacances avec sa mère et sa sœur à Pornichet, un village de bord de mer. Avec eux, il y a aussi Annick, qui s'occupe du quotidien et veille surtout sur la mère, désemparée depuis la mort de son dernier enfant. Sur la plage, Mathieu rencontre Cédric, un garçon de son âge. Commence alors ce qui ressemble à une aventure de vacances mais, jour après jour, de petits conflits en étreintes, d'insouciances en provocations, l'affection grandit et devient intense...

Le montage du film n'est pas chronologique et raconte de manière parallèle deux périodes de leur vie :

  • L'été de leur rencontre et l'évolution de leur relation, d'abord amour de vacances sans contraintes ni conséquences, puis plus sérieux quand Mathieu décide de s'installer avec Cédric à Nantes 
  • L'hiver qui suit quand, après une tentative de suicide, et après avoir quitté Cédric, Mathieu retourne à Pornichet et reprend goût à la vie.




Si cette rubrique "Cinéma gay" vous intéresse, sachez que vous pouvez aussi y participer, en nous proposant des films que vous avez vus et appréciés, ou dont vous auriez entendu parler et que vous aimeriez voir.


8 commentaires:

  1. Réponses
    1. En effet. On fait de très bons films sur la thématique de l'homosexualité.

      Supprimer
  2. J'ai déjà vu les deux mais je les regarderai avec plaisir à nouveau surtout "Drôles de Félix" dont je ne me souviens plus très bien l'histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu les regarderas à nouveau avec plaisir, c'est qu'ils t'avaient plu lorsque tu les as vus la première fois. Ca revient donc à les conseiller à nos visiteurs, si je comprends bien.

      Supprimer
    2. Oui totalement, je les conseille à tous.

      Je vous conseille également "Maurice", un film britannique de 1987 avec James Wilby (c'est lui Maurice), Hugh Grant et Rupert Graves. L'histoire se déroule dans l'Angleterre du début du XIXe siècle à une époque où l'homosexualité pouvait vous valoir la prison (ou pire).
      Très belle histoire que j'avais déjà eu l'occasion de visionner mais que nous avons regardé hier soir sur le net avec Philippe vu qu'il n'y avait rien d'intéressant à la télè (on ne regarde pas le foot, on s'en foot). Philippe n'avait jamais vu ce film "Maurice". Il l'a beaucoup aimé. Moi, je ne me rappelais pas de la fin.

      Je vous conseille aussi le téléfilm "Le ciel sur la tête" avec Charlotte de Turkheim, Bernard Le Coq et Arnaud Binard. L'histoire d'un coming out et ses conséquences. Il est passé sur la chaine 23 (en France, vous ne devez pas avoir cette chaine en Belgique) il y a quelques jours et il le rediffuse cette nuit. Je suis en train de le regarder tout en écrivant mon texte.

      Bon visionnage.

      Supprimer
    3. Maurice est effectivement un très beau film que j'ai vu deux ou trois fois et que je regarderai encore avec plaisir. Par contre, je ne connaissais pas "Le ciel sur la tête" qui est disponible en Streaming et que nous allons regarder. Merci pour ces nouvelles suggestions.

      Supprimer
  3. "Presque Rien"...un film imerveilleux et mpressionnant....J'ai vraiment apprécié le regarder la nuit dernière ! Merci beaucoup! Je sais qu'il a laissé une forte impression parce que le mec mignon dans mes rêves semblait un peu comme Mathieu! Un post excellant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureux de savoir que ce film t'a plu et qu'il t'a fait faire de doux rêves.

      Supprimer