jeudi 24 novembre 2016

Plus on est de fous, plus ça jouit !


 Quand on parle de partouze, on ne parle pas d'amour mais de sexe et de plaisir...


C'est bien connu, les homos aiment faire la fête et s'amuser. C'est d'ailleurs du mot gai français que les américains ont tiré le mot Gay pour désigner un homosexuel.


Si le hétéros puritains - ou pudibonds - ne voient dans le sexe qu'un instrument de reproduction à n'utiliser que dans la stricte intimité du couple, les homos y voient un moyen parmi d'autres de s'amuser, et rien ne les contraint à limiter leur plaisir. Dès lors tous les jeux sont possibles, que ce soit en solo, en duo ou à plusieurs.


En réalité, l'activité sexuelle n'est-elle pas une nécessité physiologique tout comme le fait de se nourrir ? Et, tout comme il n'existe pas qu'une seule façon de prendre un repas, il n'y a pas qu'une seule manière de satisfaire ses besoins sexuels. On peut manger seul sur le pousse, mais on peut aussi se faire un bon dîner à deux aux chandelles, ou encore participer à un banquet bien arrosé avec des amis. L'un n'empêche pas les autres.


Mais, assez de tous ces bavardages, je vous laisse savourer ces quelques vidéos de partouzes.


Commençons par nous mettre dans l'ambiance :



Attention - Rappel !

Si les vidéos n'apparaissent pas sur votre écran, vérifiez l'URL dans la barre d'adresse en haut de votre navigateur et enlevez le s de https://zobapapa.blogspot.... pour avoir http://zobapaapa.blogspot.... afin que les vidéos incrustées apparaissent.


Et maintenant, entrons dans la danse :





Pour ceux qui ont le temps, voici un long métrage de 1h18 :



Il n'y a bien sûr aucune obligation de tout regarder en une fois. Vous pouvez y revenir à plusieurs reprises :o)


Bonne journée et que vos plaisirs soient juteux !


42 commentaires:

  1. Vu l'heure, pas le temps de regarder les vidéos.
    Je rentre du travail. Le séminaire d'entreprise est terminé. Le groupe quitte l'hôtel demain matin. Certains sont même reparti en fin d'après midi mais pas assez à mon goût, ils étaient encore nombreux à diner et à la soirée ce soir.
    C'est pas trop tôt que çà se termine. Habituellement, le service banquet est sous les ordres du second maître d'hôtel sauf quelques exceptions où le chef de service (premier maitre d'hôtel) assure le service banquet. Mais comme le second est en congé et qu'il se dore la pilule sous le soleil de Floride avec sa femme, c'est le 3e maitre d'hôtel (sous maitre d'hôtel) qui dirigeait le service banquet. Et avec lui c'est pas de la tarte. Il est chiant et cherche toujours la petite bête pour montrer son autorité. Je déteste bosser avec lui. C'est un con. On l'appelle le "sous merde d'hôtel".
    Mon collègue Freddy pense que c'est un gay refoulé. Je n'en sais rien mais si c'est vrai c'est un sujet sur lequel je ne le critiquerais pas parce que ce ne doit pas être facile pour lui. Moi ce que je n'aime pas c'est son attitude au travail. Et puis il a une copine. Moche la copine mais il en a une. Lui il est pas mal côté physique mais c'est un con.

    Quoi qu'il en soit demain et vendredi je suis de repos. Je ne pourrais pas passer le weekend avec Philippe puisque je bosse samedi et dimanche.
    Demain, je vais en profiter pour faire des cartons et les amener chez Philippe. Peut être qu'il pourra continuer ce weekend à déménager une partie de mes affaires.

    Je ne peux pas regarder les vidéos mais les photos sont bien excitantes. Et dire que je ne peux pas en faire autant qu'eux parce que Philippe dort. Je ne vais quand même pas le réveiller pour çà.

    Bonne nuit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu travailles dans l'hotellerie, j'ai fais cela pendant 43 années, a temps plein, et 9 années a faire des extras, en retraite, j'ai arrèté depuis un an ! ouf !a lire dans mon livre = badinguet, une vie et tant de secrets, éditions baudelaire, maintenant en version kindleamazon, (moins cher) ! bon courage !

      Supprimer
    2. Je me demande pourquoi mais j'ai déjà remarqué que les petits chefs sont souvent plus chiants que ceux qui sont plus haut dans la hiérarchie. Le peu de pouvoir qu'ils ont doit leur monter à la tête ou alors ils pensent que s'ils n'abusent pas de leur autorité personne ne les prendra au sérieux.
      Te voilà donc en repos pour deux jours (plus qu'un maintenant), mais tu n'en profiteras pas beaucoup à cause du déménagement. Dommage aussi que tu ne puisses pas profiter du week-end en amoureux.
      Bien sûr, il ne faut pas réveiller Philippe pour cela sauf s'il y avait toute une bande d'amis pour une partouze car il ne faudrait pas qu'il la rate dans ce cas. ce n'est de toute façon que partie remise ( à ce jeudi soir sans doute).
      Bonne fin de soirée à vous deux.

      Supprimer
    3. Eh bien oui, Badinguet, Corentin est dans l'hôtellerie. Tu ne le savais pas ? Il en parle souvent pourtant. Mais bon, on n'est pas obligé de lire tous les commentaires bien sûr. J'aime bien les garçons qui travaillent dans ce domaine car c'était aussi celui de mon défunt mari qui était garçon de salle.
      Bonne journée.

      Supprimer
    4. Et oui Badinguet, je suis dans l'hôtellerie. Tu as écris un livre pour parler de tes années dans le métier ? Pourquoi ? Et pourquoi "une vie et tant de secrets" ? Tu balances sur les célébrités que tu as croisé dans le boulot ?

      En ce qui concerne "le sous merde d'hôtel", Kalinours, tu as bien cerné son fonctionnement. Depuis que je bosse dans l'hôtel, il a toujours agit ainsi. Mes collègues qui travaillait déjà avec lui avant mon embauche disent qu'il était plus sympa avant. Et puis çà a dégénéré.
      C'est un engrenage. Plus il est con et chiant, plus il est mal vu. Et plus il est mal vu, plus il est con et chiant. C'est dommage parce qu'il connait bien son boulot. Parfois il a de bons côtés mais cela ne dure pas longtemps. Heureusement les deux autres maitres d'hôtel calment le jeux.

      Pour mes cartons, je n'ai pas encore vraiment déménagé. Mes meubles sont encore dans mon appartement. Par contre, çà y est, tous mes vêtements et mes paires de godasses sont maintenant chez Philippe. J'ai aussi vidé la salle de bain de tous mes produits et de tout ce qui est linge de toilette et compagnie.
      J'ai commencé les cartons de vaisselles et instruments de cuisine mais je finirais demain en même temps que les objets de décoration et autres bibelots.
      Philippe se chargera samedi d'amener tout çà à son appartement ou dans son garage pour ce que l'on va stocker. Pour les meubles, on verra plus tard. J'ai dit à mon proprio que je libérerais l'appart au plus tard au 31 décembre. On a encore de la marge.
      Mon collègue Freddy a proposé de nous aider pour le grand déménagement. Et puis je peux demander de l'aide à papa et à mon frangin (je lui donnerais un billet, çà lui fera plaisir).

      Supprimer
    5. j'ai commencer mon livre pour que mes 2 fils connaissent la vie que l'on avaient à la ferme dans les années 50/60, 8 enfants, l'école, le travail,et seule distraction= la messe, le cathé !les enfants des années 80 n'imaginent pas la vie sans télé,ni téléphone, ni jeux vidéos, etc !ma vie dans l'hotellerie a été toute autre ! restaurants gastonomique, palaces, à londres, évian, en allemagne, bourgogne. servi les grands de ce monde= margaret d'angleterre, jacqueline onnasis/kennedy, charlie chaplin,ministres etc ! les secrets sont de ma vie personnelle, gros e petits secrets, finissant par mon "coming-out", pour mes frères, soeurs et amis !

      Supprimer
    6. Oui, Corentin, quand je parlais de déménagement, c'est à cela que je pensais. Remplir les cartons, les transporter, les vider et tout ranger ensuite, c'est un sacré boulot !

      Supprimer
    7. Et bien, Badinguet, tu en as rencontré du beau monde ! La Margaret d'Angleterre que tu as servi, c'est bien la sœur e la reine pas le premier ministre ?

      Supprimer
    8. Merci Badinguet pour les explications concernant ton livre.
      Si tu travaillais en palaces, c'est normal de d'avoir ce genre de clientèle.

      Moi, je suis seulement en hôtel 3 étoiles. On voit parfois des gens plus ou moins connus mais ce n'est pas souvent.
      Et puis, je crois que parfois il ne faut pas rencontrer les célébrités que l'on admire. Certaines sont tellement décevantes quand tu les rencontres en réalité et que tu t’aperçois qu'elles ne valent pas la peine à être connues.

      Supprimer
    9. Les célébrités sont finalement des personnes comme les autres, il doit donc y en avoir de très sympa et d'autres qui ont des caractères de cochon. Et puis, il y a ceux à qui la célébrité montent à la tête.

      Supprimer
    10. oui, la pricesse margaret, soeur de la reine, une fois,elle était encore avec son mari, lord snowdon. je me suis retrouvé seul vers sa table, elle m'appelle avec un grand sourire,en une seconde j'ai pensé = je ne parle pas encore bien l'anglais, comment l'appeller, madame, majesté, ou ? elle m'a demandée un papier et un crayon, j'ai compris apporté,elle m'a remercié avec un grand sourire. c'est plusieurs années après que j'ai appris qu'elle aimait les jeunes minet !la reine a l'age de ma mère, margaret un peu plus jeune ! si j'avais su,ètre un coup le beau-frère de la reine! comme chantait jacques brel, ètre une heure, rien une durant, beau, beau et con à la fois ! j'ai bien aimé servir louis de funès, yul brynner,omard sharif (gros pourboire)

      Supprimer
    11. Là tu as raté le coche, Badinguet. Note que, à ta place, même en le sachant, j'aurais laissé la Margaret avec ses sourires car je ne suis pas du tout bi. Par contre, Yul Brynner ou Omar Sharif, je n'aurais pas dit non.

      Supprimer
  2. j'aime les orgias! Merci pour le jus!
    voilà mon dernier post
    http://menforxersex.blogspot.it/2016/11/happy-thanksgiving-day-2016.html
    bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suppose que tu en fais de temps à autres le dimanche après-midi dans ton sex-club.

      Supprimer
    2. C'est bien pour cela que je dis mon amour pour les orgias!

      Supprimer
  3. Le sexe est source de plaisir pour moi et un besoin tout à fait naturel et physiologique , mais je suis pas spécialement fan de partouze, je ne sais pas trop ou donner de la tête et du reste du coup je me perds un peu, mais un plan à trois là je suis toujours preneur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je comprends. On peut préférer les petits comités aux grands groupes. En même temps, quand il y a beaucoup de monde dans un club à partouze, on ne baise généralement pas avec tout le monde mais avec l'un ou l'autre qu'on a repérés. Pour les autres avec qui on ne baise pas, on a le plaisir de les regarder et ça ajoute à l'excitation.

      Supprimer
  4. Superbe récit et vidéos bandantes - ma première partouze j'avais 17 ans quand je suis arrivé à Paris

    Nous étions encore plus nombreux que sur les vidéos des jeunes comme des plus âgés même certains très âgés , mais moi ça ne m'a jamais perturbé

    C'est un propriétaire d'un club gay qui m'avait proposé de venir dans cette touze

    J'ai participé à plusieurs plans à plusieurs avec toujours autant de plaisir

    Les périodes où j'étais en couple bien évidemment rien de tout ça !

    depuis 2005 étant à nouveau célibataire je suis retourné dans ces soirées très hot la soirée où nous étions le plus grand nombre c'était 27 mecs que du bonheur...

    Que ce soit à trois - à cinq ou plus je prends toujours mon pied et c'est ça le plus important .

    Merci les Garçons d'avoir abordé avec tendresse ce sujet

    Belle fin de journée

    Amicales pensées

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Patrice. Tes premières partouzes à Paris, c'était dans les années '70, avant le sida, une époque que les jeunes ne peuvent pas imaginer. On était sans limite et sans tabou, en pleine période de libération sexuelle. Tout le contraire de ce qui se passe aujourd'hui avec le retour des "valeurs morales" et de la pudibonderie. Par contre, je ne me souviens pas qu'il y avait beaucoup de seniors dans les clubs que je fréquentais, c'était très rare d'en croiser et les quadragénaires faisaient figures d'hommes âgés. Mais bien sûr, je ne sortais pas à Paris, ce qui explique sans doute la différence.
      Bonne journée à toi et amicales pensées des forêts ardennaises.

      Supprimer
    2. 27 dans une partouze, Melvin, mon Philippe n'en revenait pas de lire çà ! Il m'a dit de te dire que tu devais avoir très faim !
      Sérieusement, as-tu fait des choses avec chacun des 26 autres ?

      Je sais bien que l'on peut aussi faire des partouzes à plus de 27 mais moi je me contenterais de beaucoup moins. 5 ou 6 c'est déjà pas mal. Éventuellement jusqu'à 10 participants. Après cela devient l'usine.
      Bon, en même temps, si tu fais une partouze à 50 je suppose que tu fais pas des trucs avec chacun des 49 autres. A moins que ta partouze dure une semaine !

      Supprimer
    3. Bonjour Jean , Bonjour Damien , vous avez bien deviné concernant les années 70

      Quand je suis arrivé à Paname c'était en 1972 j'avais 17 ans , la majorité c'était à 21 ans

      Une folle époque ou l'insouciance , la fête et le sexe étaient omniprésents c'était la folie , je ne me suis depuis jamais autant amuser .

      Je sortais tous les soirs et le matin à 03h00 j’échangeai mes fringues de sorties contre mes frusques de travail !

      Dans les soirées hot que je fréquentais il y avait tous les styles d'âges , toutes les origines ethniques - tous les mecs étaient respectueux

      Ce que j'étais surtout apprécié c'est le sexe sans aucun tabou

      Qu'est-ce que j'ai la nostalgie de cette période et de la musique diffusée dans ces lieux .

      Merci pour votre commentaire

      Belle et douce soirée

      Bises amicales - Patrice

      Supprimer
    4. @ Corentin et Philippe

      Bonjour les Garçons , rassurez vous , même si j'ai un gros appétit je ne me suis pas fait les 26 mecs

      Il y a juste sept mecs qui m'ont honoré avec fougue étant passif sexuellement bien que je peux être actif parfois

      Pas mal pour le mec de 17 ans que j'étais débarquant de ma province et me faire embrocher par sept mâles actifs

      Vu mon jeune âge je savais ce que je voulais et surtout ce que je ne voulais pas

      De nos jours quand je participe nous sommes moins nombreux petits comités de cinq ou plus

      Belle fin de soirée bon courage pour vos jobs respectifs avec des heures pas évidentes.

      Respectueuses pensées - Patrice alias Melvin

      Supprimer
    5. En '72, j'avais 18 ans et j'étais encore mineur aussi, Patrice. Comme quoi, nous sommes de la même génération. Je n'étais pas à Paris mais dans une ville beaucoup plus petite (200.000 habitants) quoique très gaie quand même. C'était forcément une ambiance différente de celle que tu a connue à Paris. En plus, je ne sortais pas au même rythme que toi car j'étais encore un étudiant sans le sou et sérieux dans les études, ce que je ne regrette pas. Je parle ici pour moi. Pour Damien, c'est une autre génération et même un autre siècle.
      Passe un bon week-end.

      Supprimer
    6. Merci Melvin pour ta réponse

      Mon Philippe, qui n'a jamais fait de partouze à part des plans à trois (avec moi compris) ne voudrait certainement pas qu'il y autant de participants si on devait faire une partouze.

      Je te souhaite un bon weekend qui pour moi sera au boulot

      Supprimer
  5. Hello,
    Merci de me faire découvrir un monde que je ne connaissais pas, j'en avais entendu parlé mais jamais vu, mais dieu queues j'ai adoré. Existe-il des vidéos de ce type pour les hommes de mon âge (+60 mais -70) ? Je serai curieux... En attendant, merci pour ces beaux jeunes mecs, ça ne me rajeunit pas, hélas.
    Bonne fin de semaine à tous et gros bisous d'un sexa bord du Léman
    Philippe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Philippe,
      Bonne question. Je vais chercher des vidéos avec des hommes de notre âge pour un prochain article de vidéos. Je ne garantis pas la tranche d'âge précise, il pourrait y avoir aussi des quinquagénaires ou des septuagénaires, on n'est plus à 10 ans près.
      Bonne fin de semaine à toi.

      Supprimer
  6. Ce n'est pas le nombre de participants qui fait la bonne partouze.
    Une bonne partouze est surtout liée à la qualité des participants. Il faut se trouver en osmose avec eux et avoir un équilibre entre actifs et passifs. A moins que tous les participants soient les deux à la fois ce qui est idéal.
    Pour moi le maximum pour une partouze optimum est d'une quinzaine de participants. Après, cela fait trop.
    Une partouze improvisée peut être bien. Mais si on veut un maximum d'osmose entre participants, notamment en ce qui concerne les pratiques sexuelles, l'organisation est recommandée surtout quand il y a des pratiques spécifiques qui ne peuvent pas plaire à tout le monde (uro, Bdsm).

    Manuel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord avec toi, Manuel. Ce n'est pas la quantité qui fait la qualité bien au contraire. Une petite partouze organisée, c'est souvent entre mecs qui se connaissent avec éventuellement l'un ou l'autre nouveau invité par quelqu'un qui pense que ça pourrait coller avec les autres et donc l'osmose se fait plus ou moins naturellement.
      Dans les boîtes à partouze où il peut y avoir beaucoup plus de monde, c'est sûr que tout le monde ne baisent pas avec tout le monde, chacun y fait ce qu'il veut avec qui il veut et quand il veut, je pense que ça se fait plutôt au feeling.

      Supprimer
  7. Les partouzes, j'adore ! Les faire surtout ! mais j'aime bien en regarder aussi !
    Celles des vidéos sont moyennes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas photo, Jeff, rien ne vaut une bonne partouze en vrai. A côté de cela, les vidéos ne peuvent que faire grise mine.

      Supprimer
    2. Totalement d'accord ! Rien ne vaut le vrai ! Je suis quand même d'accord avec Jeff. Ces vidéos sont un peu fade. Trop de minets tue le minet !
      Je préfère regarder des vidéos de partouze avec des mecs plus âgés (au dessus de 30 ou 40) ou alors de bonnes partouzes intergénérationnelles où l'on sent plus la virilité et la testostérone qui s'en dégagent.

      Et je n'aime pas regarder les gang bang, comme sur la première vidéo, c'est d'un ennui !
      Sauf si je suis l'objet du gang bang, bien sûr !

      Supprimer
    3. Je suppose que tu veux parler du gang bang de la deuxième vidéo. La première c'est la partouze dans la "discothèque".
      Je suis d'accord quand tu dis que trop de minets tue le minet, surtout que dans les partouzes entre minets les gens de mon âge ne sont pas les bienvenus ;o)

      Supprimer
    4. Salut François

      Alors comme çà tu aimerais être l'objet d'un gang bang ? Tu es très coquin François !
      Qu'en pense Lionel ? Il aime çà lui aussi ?

      Bisous à vous deux

      Supprimer
    5. Quoi Corentin, ce n'est pas bon d'être au centre d'un gang bang ? Et un bon bukkake, se faire arroser de grosses giclées de sperme chaud, ce n'est pas le pied ?

      Supprimer
    6. Les gang bang je n'en ai jamais fait. Mais cela doit être agréable d'être l'objet de l'attention de plusieurs mecs. Je préfère quand même quand il y a réciprocité des actes sexuels.
      Un bukkake, çà j'ai déjà fait. On le fait avec Philippe.

      Supprimer
    7. Tu es donc tout aussi coquin que François ;o)

      Supprimer
    8. Oui et Philou aussi !

      Supprimer
    9. Corentin
      Non, Lionel n'est pas branché gang bang que ce soit en tant qu'actif ou en tant que passif. Il préfère qu'il y ait plus d'activité variée dans une baise à plusieurs. Echanger les rôles, c'est son truc. Sinon il s'ennuie.
      A deux c'est différent, il peut être l'actif ou seulement le passif. Ou alors, on change les rôles en cours de route, cela dépend. On peut aussi faire l'amour sans pénétration anale du tout. Et dans ces cas là, on s'amuse aussi bien.

      Supprimer
    10. Quand je dis que dans une baise à plusieurs, le truc de Lionel c'est d'échanger les rôles, j'aurais dû préciser "échanger les rôles, les activités et les partenaires".
      Qu'un mec soit l'attention de tout les autres c'est bien, mais à condition qu'à un moment cela évolue.
      C'est pour cela qu'il n'est pas branché gang bang.

      Voilà, je pense avoir été plus clair.

      Supprimer
    11. Je suis tout à fait d'accord avec toi, François, les plaisirs du sexe entre hommes ne se limitent pas à la sodomie. D'ailleurs, si on se limitait à la pénétration anale, ça deviendrait vite monotone et lassant.

      Supprimer
    12. C'est vrai !
      Nous aussi avec Philippe, on ne sodomise pas à chaque fois que nous faisons l'amour.

      Supprimer